AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 TOP 10 des mythes en matière de régime (passeportSANTE.net) + autres

Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: TOP 10 des mythes en matière de régime (passeportSANTE.net) + autres   Lun 18 Sep - 11:44

TOP 10 des mythes en matière de régime

Les idées reçues concernant la perte de poids ont la dent dure. Le point sur les principales pour ne pas faire fausse route dans le cadre d'un régime.
Le gras fait grossir

Lorsqu’on a pour objectif de perdre du poids, on a tendance à vouloir supprimer toutes les graisses de son alimentation.
Or, certaines graisses sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. C’est le cas des graisses insaturées, qu’on trouve essentiellement dans les huiles végétales, et qui favorisent la baisse du mauvais cholestérol. 


Se peser tous les jours permet de contrôler sa ligne

Se peser permet de contrôler son poids. Mais si la balance devient un rituel quotidien, attention à l’obsession ! D’autant que cela est inutile : les variations de poids à court terme représentent les pertes en eau de notre organisme et non en graisses. Seule la perte de poids à long terme indique une élimination durable des graisses.
La pesée est donc recommandée à une fréquence hebdomadaire pour surveiller sa ligne sans que cela devienne une fixette. 

Faire du sport fait maigrir

Le sport ne permet pas de faire maigrir en tant que tel. Si la dépense calorique engendrée par une activité physique est égale ou inférieure à l’apport calorique globale, la perte de poids n’a pas lieu. Elle devient effective si l’alimentation est par ailleurs équilibrée avec des rations caloriques contrôlées.
En revanche, le sport permet de rester en bonne santé et de tonifier ses muscles, ce qui donne à la silhouette un air plus élancé.

Prendre des coupe-faim est efficace

Grâce à une prévention efficace, les coupe-faimn’ont plus autant bonne presse qu’avant. Cependant, ils tentent encore celles et ceux qui souhaitent perdre du poids rapidement et restent facilement accessibles par le biais de la vente en ligne.
Prendre des coupe-faim est dangereux pour la santé. Ils peuvent provoquer des vertiges, des syncopes, des troubles cardiaques ou des troubles neurologiques. En outre, aucune étude n’a prouvé l’efficacité des coupe-faim jusqu’à présent.

Sauter des repas fait maigrir

Sauter un repas ralentit le métabolisme de l’organisme, ce qui limite la dépense calorique et donc la perte de poids. En outre, le corps se rattrapera au prochain repas en emmagasinant 23% de graisses en plus.
Mieux vaut donc faire ses 3 repas de la journée, quitte à manger en petites quantités, et éviter le grignotage entre les repas.


Manger du chocolat fait grossir

Le chocolat fait grossir car il s’agit d’un aliment riche en calories. Cependant, s’il est consommé de façon raisonnable, à raison de deux carrés par jour, dans le cadre d’une alimentation équilibrée, il ne fait pas plus grossir qu’autre chose.
Les chocolats ne se valent pas tous en matière de calories. Le chocolat noir est préférable au chocolat au lait et au chocolat blanc car il est meilleur pour la santé et contient moins de sucre. 

Prendre des compléments alimentaires permet de rester en bonne santé

Pour garder la forme et éviter les déséquilibres, il est coutume de prendre des compléments alimentaires.  Or, les apports en vitamines et minéraux issus de compléments alimentaires ne sont pas les mêmes que ceux synthétisés par l’organisme ou apportés directement par l’alimentation.
Il faut donc veiller, lors d’un régime, à avoir une alimentation faible en calories mais variée et équilibrée au maximum.

Boire du café fait maigrir

[size=15]La  caféine a des effets diurétiques et aurait une activité lypolitique (=détruit les graisses). La caféine permet effectivement de maintenir l’organisme à température idéale pour l’élimination des graisses. Toutefois, l’effet reste relatif : la perte calorique se situe aux alentours de 30 calories pour 20 g de caféine consommée.

Mieux vaut préférer le thé, de préférence vert, ayant des vertus drainantes et détoxifiantes sur l'organisme.
Manger du pamplemousse accélère la perte de poids

Le pamplemousse, s’il est un aliment bon pour la santé, ne fait pas perdre de poids pour autant, au même titre que l’ananas, réputé également pour son action minceur.
Contenant plus de 90 % d'eau, il nous aide toutefois à activer notre métabolisme, et donc facilite le travail de drainage des tissus. Cependant, il doit impérativement être associé à une alimentation équilibrée faible en graisses et en sucres pour pouvoir avoir une action bénéfique.  

Les régimes hyper protéinés font perdre du poids

Longtemps à la mode, les régimes hyperprotéinés promettaient une perte de poids rapide et durable, ce qui est vrai en partie. Toutefois, ils ne peuvent ni ne doivent être tenus sur le long terme. La richesse en choléstérol de certains aliments, outre leur apport en protéines, peut déboucher sur des troubles cardiovasculaires.
De même, le faible apport en fibres (fruits et légumes) peut engendrer des problèmes de constipation et provoquer une accumulation de corps cétoniques ce qui augmente le risque de calculs rénaux.
[/size]
Audrey Dulieux



passeportSANTE.net        bonne après midi 1                                marileine        
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: TOP 10 des mythes en matière de régime (passeportSANTE.net) + autres   Lun 18 Sep - 11:48

Comment perdre sa culotte de cheval en 5 leçons 
La « culotte de cheval », cet amas de graisses difficile à combattre au niveau des hanches, peut créer de véritables complexes chez certaines femmes notamment. Pour la faire disparaître, il suffit de prendre de bonnes habitudes. On vous dit tout.

L’été arrive à grands pas, il est donc temps de s’attaquer à tous ces petits défauts qui cassent notre silhouette. Vous avez une « culotte de cheval » que vous ne parvenez pas à faire disparaître ? Voici quelques conseils pour la perdre avant d’avoir à enfiler votre maillot de bain.

1. Faire attention à son alimentation

En règle générale, si on souhaite prendre soin de sa silhouette, il faut faire attention à ce que l’on mange. Il ne faut pas obligatoirement faire un régime et s’affamer mais on évitera les aliments trop sucrés, trop salés ou trop gras. Avant de vous jeter sur un pain au chocolat ou du saucisson, ayez en tête l'image de votre maillot de bain et cela vous fera rapidement changer d’avis. Évitez aussi l’alcool qui favorise la rétention d’eau.
En revanche, vous seriez bien inspiré de consommer des aliments riches en fibres car ces dernières permettent d’empêcher le stockage des graisses dans l’organisme. Il faudra par ailleurs, remplacer les oméga 6, que l’on trouve dans les cacahuètes ou l’huile de tournesol par des oméga 3, que l’on trouve dans les noix ou l’huile de colza. Enfin, il faudra manger des protéines pour que vos muscles restent forts malgré la perte de poids.

2. Faire des petits exercices matin et soir

La « culotte de cheval » peut aussi disparaître grâce à des petits exercices très faciles à réaliser. Mettez un peu de musique et faites une série de mouvements le matin et le soir et vous verrez les résultats assez rapidement. Allongez-vous sur le côté, calez votre tête dans votre coude et faites les ciseaux(10 fois de chaque côté) avec vos jambes bien droites, les hanches bien alignées l’une au-dessus de l’autre.
Vous pouvez aussi vous mettre à quatre pattes et faire partir votre genou droit vers la droite. Faites ce mouvement 10 fois avec la jambe droite et 10 fois avec la jambe gauche. Quand vous vous relèverez vous ressentirez comme une chaleur sur les hanches, c’est bon signe ! Vos graisses sont en train de brûler !

3. Privilégier certains sports

En plus de ces petits exercices quotidiens, on vous recommandera de choisir un sport et de le pratiquer 2 heures par semaine. Pour faire disparaître la « culotte de cheval », certaines activités sont à privilégier. Le roller, par exemple, est excellent pour brûler la graisse des hanches. Mais tout le monde n’est pas forcément capable de patiner à toute vitesse.
Si c’est votre cas, tournez-vous vers la natation. Les beaux jours arrivent, c’est donc la période idéale pour aller nager deux fois par semaine. La brasse sera particulièrement recommandée. Autre activité sportive de choix : l'aquabiking. Faire du vélo dans l’eau est en effet idéal pour affiner les cuisses, la taille, les hanches et améliorer la circulation sanguine. Attention cependant aux prix. Certains instituts proposent des tarifs exorbitants.

4. Faire des massages anti-capitons

Une autre solution existe pour déstocker la graisse des hanches : ce sont les massages anti-capitons qui peuvent être réalisés en instituts de beauté ou à la maison. L’objectif est de casser la cellulite grâce à la méthode dite du « palper-rouler ». Ces massages sont très efficaces s’ils sont faits régulièrement et si vous pratiquez une activité physique.
Il est important de noter que ces massages peuvent être douloureux car cette technique consiste à pincer la peau entre le pouce et l'index en la faisant rouler sous les doigts. Il n’y a qu’ainsi que les cellules graisseuses peuvent se briser et donc être éliminées. Pour faciliter cette élimination, certaines crèmes anti-cellulites peuvent s’avérer utiles sur les zones les plus rebelles.

5. Essayer la médecine esthétique

Si toutefois votre « culotte de cheval » ne disparaît pas avec ces différentes méthodes, vous pouvez vous tourner vers la chirurgie esthétique. Votre médecin utilisera alors la méthode de la liposuccion. Vous passerez au bloc opératoire pendant une ou deux heures et le chirurgien viendra aspirer la graisse excédentaire, en infiltrant une canule sous la peau.
Cette méthode est radicale mais elle est vraiment efficace si vous décidez de vous mettre au sport après l’opération et d’avoir une alimentation équilibrée. Toutes les peaux ne sont pas capables de subir ce genre d’opération mais, ne vous inquiétez pas, votre médecin saura vous dire si cette solution vous convient ou pas.
Marine Rondot
[size]
À lire aussi : Comment maigrir en se faisant plaisir
passeportSANTE.net        bonne  journée00 a demain   marileine   [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: TOP 10 des mythes en matière de régime (passeportSANTE.net) + autres   Mar 19 Sep - 11:17

8 aliments à ne pas manger quand on est fatigué

En cas de fatigue passagère, mieux vaut miser sur certains aliments et en éviter d’autres qui, plutôt que de « redoper » le système immunitaire, le mette à rude épreuve…
La viande rouge

Les viandes rouges sont difficiles et longues à digérer car elles sont longues à mastiquer.
Pouvant provoquer ballonnements et flatulences, l’organisme met donc une grande énergie dans la digestion, ce qui peut entraîner une fatigue d’autant plus accrue en cas de baisse de régime.
Si manger de la viande rouge nourrit les muscles et apporte les protéines nécessaires à l’équilibre de l’organisme, mieux vaut limiter sa consommation et privilégier des aliments plus faciles à digérer comme le poisson par exemple.
L’alcool

Pendant longtemps, on a cru que l’alcool facilitait la digestion en augmentant la sécrétion d’une enzyme digestive.
Cependant, une récente étude a établi, en analysant l’air expiré de convives après le repas, que ceux qui buvaient des digestifs voyaient leur digestion gastrique ralentir de 50 %. Ainsi, ceux qui ont bu de l’eau durant le repas ont mis 6 heures à digérer contre 9 heures pour les autres.
La digestion de l'alcool exige un énorme effort de la part du foie. Or, en cas de fatigue, il s’agit plutôt de « décharger » les organes d’un surplus de travail et de les détoxifier. L’alcool est donc à proscrire.
Le fromage

Les fromages, tout comme l’alcool, sont difficiles à métaboliser.
S’agissant de produits laitiers fermentés, ils demandent un gros effort de l’intestin pour être digérés correctement ce qui peut entraîner fatigue et somnolence après le repas.
Cependant, tous les fromages ne se valent pas. Les fromages trop faits et à moisissures, comme le roquefort, seront à éviter. En revanche, les fromages à pâte cuite comme le Gruyère, le Comté, le Beaufort ou la Tomme seront à privilégier car leur fermentation dans l’intestin sera moindre.
L’huile

Mais pas n’importe laquelle ! Certaines huiles augmentent la fatigue alors que d’autres la réduisent. C’est notamment le cas de toutes les huiles non raffinées, telle que l’huile d’olive par exemple, qui, riche en acides gras mono-insaturés, favorise une bonne santé et donne de l’énergie.
En revanche, exit l’huile de tournesol, l’huile de palme et l’huile de colza, riches en acides gras saturés, responsables du cholestérol, et qui libèrent, en outre, des corps toxiques à la cuisson.

Le sel

Un excès de sel favorise la rétention d’eau en empêchant les éléments de circuler librement dans l’organisme.
En cas de fatigue, le but étant davantage de fluidifier et de désencombrer les tissus, le sel est donc à écarter de son alimentation durant les périodes de détoxification.
Si le sel est difficile à supprimer totalement de son alimentation, il sera alors préférable d’opter pour un sel non raffiné. En moyenne, la consommation de sel au quotidien ne doit pas dépasser 5 g par jour.
Le café

En cas de fatigue, le petit café noir, sucré ou non, est le bienvenu. Pourtant, c’est un faux ami qui, s’il donne un coup de fouet sur le moment, épuise l’organisme à la longue.
Boire un café, a fortiori sucré, provoque des pics de glycémie. Ces alternances d’hyper et d’hypoglycémie entraînent une fatigue chronique et affaiblissent le système immunitaire.
Même si l’effet boosteur du thé semble moindre sur l’organisme, il est conseillé de le consommer entre les repas à la place du café. Ses effets bénéfiques se ressentiront sur le moyen / long terme et sa richesse en antioxydants favorisera le regain d’énergie.
Les biscuits, les bonbons et les viennoiseries

Le sucre et les lipides, présents dans les biscuits, bonbons et autres viennoiseries, affaiblissent le système immunitaire car il demandent beaucoup d’énergie pour être digérés. L’organisme concentré sur cette tâche n'est donc plus capable de contrer d’éventuelles maladies latentes.
En outre, les sucreries et friandises favorisent le développement du diabète, du surpoids, des maladies cardio-vasculaires et, indirectement, du cancer. De manière générale, il est préférable de limiter sa consommation de biscuits et de bonbons. Mais si l'envie est là, mieux vaut opter pour lesucre complet non raffiné, de préférence biologique qui se présente sous forme d’une poudre brune foncée, compacte, obtenue par évaporation du jus de canne à sucre.
Le faux sucre

Le faux sucre, comme l’aspartame ou l’acésulfame K par exemples, provoque un pic de glycémie, qui énergise l’organisme sur le moment mais le fatigue dès que la glycémie baisse en raison du pancréas qui est fortement sollicité.
Mieux vaut donc miser sur des sucres naturels non raffinés ainsi que sur le fructose contenu dans les fruits. Outre les bons glucides qu’ils apportent, ils sont également riches en vitamines et oligo-éléments, indispensables pour retrouver la forme.


Audrey Dulieux



passeportSANTE.net                                  bonne après midi 1        marileine    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: TOP 10 des mythes en matière de régime (passeportSANTE.net) + autres   Mar 19 Sep - 11:28

Alimentation sans gluten : quoi manger ?

Lorsque la muqueuse de l'intestin grêle des personnes intolérantes au gluten vient en contact avec ce dernier, une réaction immunitaire anormale se produit et détruit progressivement la paroi intestinale. Malheureusement, la seule solution qui s'offre est d'éviter les produits qui contiennent du gluten. Inventaire des alternatives au gluten à privilégier dans ce cas.
Pas de gluten dans... les farines de légumineuses

Les farines de légumineuses (farine de haricots, de pois chiches, de lentilles, de pois et purée de légumineuses) sont d’excellentes alternatives aux farines d'avoine, de blé ou froment, d'épeautre, d'épeautre vert, de seigle et d'orge qui contiennent du gluten. 
Ces farines ont une valeur nutritionnelle bien supérieure aux farines de riz et de maïs, et sont souvent utilisées comme alternative. Une tasse de farine de pois chiches renferme 6,8 mg de fer comparativement à 0,6 mg pour la même quantité de farine de riz blanc ! Les légumineuses sont riches en fibres, en protéines, en vitamines et en minéraux et faibles en gras. De plus, ils améliorent la texture des produits de boulangerie et leur humidité augmente la durée de conservation de ces mêmes produits.
Pas de gluten dans... la pomme de terre

La pomme de terre contient beaucoup plus d’amidon (un glucide complexe) que la plupart des légumes. C’est pourquoi certains nutritionnistes pensent qu’on devrait plutôt la considérer comme un féculent, comme le pain et les pâtes. C’est aussi la raison pour laquelle, on croit, à tort, qu’elle contient du gluten. Elle contient une grande quantité de vitamines et de minéraux, ainsi que d’autres composés ayant des effets bénéfiques pour la santé. Elle a donc toute sa place dans un régime alimentaire équilibré et sans gluten. Par ailleurs, sous forme de fécule, elle allège les gâteaux et constitue un excellent liant pour les sauces.

Pas de gluten dans... les produits laitiers

Le lait et ses dérivés (yaourt, crème, fromages…) ne contiennent pas de gluten et constituent une excellente source de calcium et de vitamine D, essentiels à la santé osseuse. Parfois, l’allergie au gluten est cependant accompagnée d’une intolérance au lactose, surtout lorsque la personne souffre de symptômes gastro-intestinaux très aigus. Dans ce cas, une évaluation avec un(e) nutritionniste permet d’évaluer le niveau d’intolérance.
Certains fromages, notamment les fromages fondus, peuvent contenir du gluten. Les bleus, le Roquefort et le Gorgonzola étaient traditionnellement cultivés sur du pain, mais aujourd’hui, cette procédure se fait chimiquement, de sorte qu’ils ne contiennent plus de gluten. Une vigilance s’impose néanmoins puisque quelques fermes maintiennent encore l’ancienne pratique.
Pas de gluten dans... les fruits frais

Une personne qui suit un régime sans glutenpeut manquer de fibres alimentaires puisque la plupart des produits céréaliers sont exclus. La consommation de fruits peut remédier à cette possible carence. Il faut privilégier les fruits frais aux jus, car ils contiennent plus de fibres.
Une attention particulière doit être portée aux fruits secs car les transporteurs utilisés pour leur emballage sont souvent saupoudrés de farine pour leur éviter de coller ensemble.

Pas de gluten dans... les oeufs

Frit, poché, dur ou en omelette, les œufs ne contiennent pas de gluten et sont très riches en protéines. Or, ajouter des protéines dans certaines recettes permet de donner plus de consistance aux produits. Ils offrent un bon apport nutritionnel en vitamines D, B2 et B12 et contiennent de la  thiamine, une vitamine que l’on retrouve essentiellement dans les céréales.
Les œufs constituent néanmoins, avec le lait, l’une des principales causes d’allergies alimentaires.

Pas de gluten dans... le riz

Lorsqu’on est intolérant(e) au gluten, le riz est un allié incontournable. Qu’il soit rouge, blanc, brun ou complet, il est très nourrissant et constitue l’aliment de base de nombreuses cultures. C’est une très bonne alternative aux pâtes alimentaires.
Il faut noter que malgré son nom, le riz glutineux ne contient pas de gluten : il s’agit d’une forme de riz gluante, produite au Laos et en Thaïlande qui se caractérise par sa teneur nulle en amylose et par sa teneur élevée en amylopectine. En revanche, le riz sauvage s’apparente davantage à l’avoine, qui fait l’objet de réserves quant à sa sécurité pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque.
La farine de riz peut remplacer la farine de blé dans la confection de pain et de gâteaux.
Pas de gluten dans... le quinoa

Le quinoa, contrairement au riz et au blé, le quinoa, est considéré comme une « pseudo-céréale ». Doté d’un goût unique, il contient une grande quantité de protéines de haute qualité, des acides gras polyinsaturés et de nombreux micronutriments. Il ne contient pas de gluten mais il convient de rester vigilant car il peut être "contaminé" par des céréales contenant du gluten, dans les champs, au cours du transport, de la manipulation des grains ou au moment de la mouture.
Il est donc important de choisir des produits à base de quinoa certifié sans gluten. Malheureusement, tous les aliments sans gluten n’arborent pas ce symbole, d’où l’importance de bien savoir lire les étiquettes pour repérer les sources potentielles de gluten.
Pas de gluten dans... le sarrasin

Tout comme le quinoa, le sarrasin est généralement qualifié de "pseudo-céréale", car contrairement aux céréales classiques, il n'appartient pas à la famille des graminées. Pour cette raison, sa composition nutritionnelle diffère : il est exempt de gluten et bien plus riche en protéines. Il faut toutefois veiller à choisir des produits certifiés sans gluten car il existe un risque de contamination par des céréales qui en contiennent.
Les fameuses galettes bretonnes à base de sarrasin sont également à surveiller ! Pour des raisons économiques, la farine de sarrasin est souvent coupée à la farine de blé… Mieux vaut donc la confectionner à la maison.
Pas de gluten dans... le soja

Le soja (ou soya) ne contient pas de gluten et présente un intérêt diététique important puisqu’il est une source protéique non carnée. Décliné en huile, en boisson, en tofu ou encore en miso, il constitue l'un des aliments naturels les plus riches car il renferme une grande quantité de protéines, de glucides, de lipides, et de micronutriments.
En revanche, le shoyu, communément appelé « sauce soja », contient du gluten : c’est une sauce fabriquée à partir de graines de soja fermentées et d'une céréale torréfiée, fermentée et vieillie.

Pas de gluten dans... le chocolat

Le chocolat est l’un des aliments les plus riches en flavonoïdes, des substances antioxydantes. Bien qu'il contienne des gras saturés, il s’agit principalement d’acide stéarique, un gras qui aurait des effets bénéfiques sur le plan cardiovasculaire.
Les personnes souffrant de la maladie coeliaque (= intolérance au gluten) peuvent manger du chocolat sous réserve qu’il ne contienne pas de céréales, de farine, de sirop de malt, ou d’autres ingrédients qui pourraient laisser des traces de gluten, comme des noix enrobées de farine. Il est donc très important de bien lire la liste d’ingrédients avant d’acheter ce type d'aliments.

passeportSANTE.net                          bonne après midi 1 a demain marileine  
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOP 10 des mythes en matière de régime (passeportSANTE.net) + autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOP 10 des mythes en matière de régime (passeportSANTE.net) + autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toile abstraite matière+acrylique
» Ajout de matière dans Robo Master
» type de matière et bague??
» Matière organique morte...
» Matière thermoformable & Machine > Grande taille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Sauter vers: