AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Partagez | 
 

 C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????

Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????   Ven 22 Sep - 12:58

C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !!








L’ancien temps



C’était l’ancien temps. D’aucuns diront que c’était le bon temps. Moi je crois, au contraire, que ce fut un temps de graves périls et de sérieux dangers. Mais comment avons-nous pu survivre? Comment expliquer que nous soyons toujours vivants? Nous devrions être morts et enterrés depuis longtemps car nous avons vécu quotidiennement au péril de nos vies...


Chaque matin notre mère nous servait des oeufs pondus directement par les poules de la ferme. Il n’y avait eu aucun additif d'oméga 3 ni d'oméga 6 dans ces oeufs !!! Vous vous rendez compte? Aucun laboratoire n’avait inspecté ces oeufs afin d’y déceler des virus. Mais c’est terrible! Ces poules mangeaient tout ce qui leur tombait sous la dent... Euh, plutôt sous le bec ! Sans la moindre inspection! La mort rôdait dans notre assiette...


Vous vous rendez compte? Nous avons survécu avec de la nourriture sans glutamates, ni protéases, ni phosphates, ni colorants, ni dextroses, ni levures, ni lécithines..., ni vitamines ajoutées, ni agents de préservation!


Nous passions la journée pieds nus dans les champs! Quelle imprudence! Pourtant, nous n’avions jamais la grippe ni le moindre rhume. Et si d’aventure nous avions un petit toussotement, notre mère le faisait disparaître avec une friction d'huile de camphre. Les antibiotiques, les anti-inflammatoires, la cortisone et autres médicaments soi-disant essentiels n’existaient pas dans notre canton, ou du moins ils n’étaient jamais arrivés jusque-là! Mais comment avons-nous pu survivre ?


Nous vivions dans une maison de campagne, loin du village, sans électricité, ni chauffage central, ni système d’eau chaude. Il fallait puiser l’eau dans un puits et la remonter jusqu’à la surface au moyen d’un sceau attaché à l’extrémité d’une longue corde. Cette eau n’était jamais inspectée! Nous ne l’avons jamais fait bouillir avant de la consommer. Et pourtant nous n’avons jamais attrapé la moindre fièvre, ni la moindre maladie.


Mais comment avons-nous pu survivre aux terribles senteurs du fumier dans les champs, à celles du purin sur les labours, au crottin de cheval partout sur les routes...?


Nous étions constamment en danger en faisant du vélo sans casques ni coussins de protection; en se promenant dans des voitures sans ceinture de sécurité ni sacs gonflables; en consommant des produits vendus dans des contenants non sécurisés; en marchant avec des chaussures sans semelles anti-dérapant? Comment avons-nous pu survivre à autant de dangers quotidiens ?


Nous fréquentions des écoles qui n'avaient pas d'orthophonistes ni de psychologues; pas de sexologues ni conseillers en orientation! Les maîtres se permettaient de tirer l’oreille des indisciplinés et même de taper sur les doigts des réfractaires, mettant ainsi constamment leur intégrité physique en danger! Comment avons-nous pu survivre à autant d’abus physiques?


Comment les enfants de ma génération ont-ils pu grandir et s’épanouir sans escouades de la protection de la jeunesse? Comment ont-ils pu s’épanouir normalement et sainement sans garderies de l’État ? Comment ont-ils pu survivre dans un monde où les parents étaient les seuls responsables de leur éducation? Comment ont-ils pu parvenir à l’âge adulte sans programmes de surveillance des quartiers?


Le plus étonnant, c’est que cette génération exposée à tant de dangers est celle qui a probablement réalisé les plus grandes choses depuis un siècle et qui a réussi à traverser deux guerres et une crise économique. Je me demande si trop de ouate n’a pas un effet néfaste sur l’éducation des enfants... A vouloir trop protéger, on détruit les systèmes naturels de défense et d’immunité
.


bonne après midi 1     marileine    blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????   Ven 22 Sep - 13:05







Celui que l'on ne voit pas,

Celui que l'on ne touche pas,

Que l'on ne soupçonne pas,

Et pourtant à chaque seconde,

Chaque minute, chaque instant,

Je suis présent.

Je gère la vie de tous,

Et chacun dépend de moi.

Je possède tous les atouts,

J'ai toutes vos cartes en main.

Un pour tous, tous pour un

Cette devise me sied à merveille,

Je décide de quoi sera fait aujourd'hui,

Sur vous je veille

Je programme vos lendemains.

Je peux donner beaucoup de bonheur,

Mais je sais aussi vous plonger,

Dans le malheur.

D'un seul coup d'un seul,

Je frappe à la porte de quelqu'un,

Sans prévenir tel un mal insidieux,

Je suis aussi gentil que je suis odieux !

De moi on ne se souvient,

Que quand plus rien ne va,

Ou que tout va très mal.

Mais si tout se passe au mieux,

On ne pense même pas,



Que je suis aussi responsable

De ce train de vie là.

On parle souvent de moi,

En employant bien d'autres noms,

La chance, le hasard, la veine,

La guigne,que sais-je encore !

Je dispose de vos vies et de votre idéal,

Que je fasse le bien ou le mal,

J'interviens quand bon me semble,

J'ai ce pouvoir, ce don,

D'être partout dans le monde,

Au même instant aux côtés de tous

Et de chacun. Rien ne m'a arrêté,

Ne m'arrête et ne m'arrêtera,

Je fus , je suis et je serai

Toujours celui qui vous surveille,

Et qui parfois vous punit... 




Je suis...........



LE DESTIN !!



bon week-end     marileine   blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????   Ven 22 Sep - 13:21

La femme devant son miroir






À 3 ans: Se regarde et voit une reine.


À 8 ans: Se regarde et voit Cendrillon ou La Belle au Bois Dormant







À 15 ans: Se regarde et voit Cendrillon, la belle au Bois Dormant, une cheerleader, une actrice de cinéma. Ou, si elle est dans ses «SPM», elle se voit grosse, laide, pleine de boutons et: «Maman, je ne peux pas aller à l'école comme ça!»


À 20 ans: Se regarde et se voit trop grosse, trop mince, trop petite, trop grande, les cheveux trop raides, trop frisés, mais décide qu'elle ira quand même!


À 30 ans: Se regarde et se voit trop grosse, trop mince, trop petite, trop grande, les cheveux trop raides, trop frisés, mais décide qu'elle n'a pas le temps de les arranger et y va quand même!


À 40 ans: Se regarde et se voit trop grosse, trop mince, trop petite, trop grande, les cheveux trop raides, trop frisés, mais se dit qu'au moins elle est propre et y va quand même








À 50 ans: Se regarde et se dit: «C'est moi», puis sourit et va où bon lui semble!


À 60 ans: Se regarde, se rappelle que bien des gens ne peuvent même plus se voir dans le miroir, sourit, sort et va conquérir le monde!


À 70 ans: Se regarde et voit l'expérience, l'habileté, sourit et sort profiter de la vie!


À 80 ans: Ne se regarde même plus dans le miroir, met son petit chapeau violet et sort juste pour le plaisir de voir le monde!







NOUS DEVRIONS TOUTES PRENDRE NOTRE PETIT CHAPEAU VIOLET UN PEU PLUS TÔT.








Chacune de nous a besoin de se faire dire qu'elle est formidable!


La beauté d'une femme n'est pas dans ses vêtements, ni le joli minois qu'elle affiche, ou la façon dont elle se coiffe.


La beauté d'une femme doit être vue dans ses yeux parce qu'ils sont les portes de son cœur, là où l'amour réside.


La beauté d'une femme n'est pas dans un grain de beauté bien placé sur le haut d'une lèvre.


La vraie beauté d'une femme est réfléchie par son âme.

L'amour qu'elle donne, la passion qu'elle démontre, les années qui passent l'embellissent.



.............................FEMME, TU ES BELLE !............................




[size=24]Historiette : La colère d'une femme, le laxisme de l'homme !!








Pauvre Jacques !!


Sans qu'il n'y prenne gare, la foudre tomba sur lui , ne l'épargnant nullement dans sa dignité de "mâle".


- J'en ai assez, entends-tu ? Pour qui te prends-tu ? Je consacre la majeure partie de mon temps à repasser derrière toi comme le ferait une mère derrière son enfant. Un jour, je t'abandonnerai. Assez de tes miettes, assez de ton laxisme !


Un claquement de porte intempestif s'en suivit et nul n'était le besoin d'émettre le moindre doute quant au courroux de Jane ; il était à prendre, on ne peut plus sérieusement. Ce n'était guère la première fois qu'elle menaçait de se séparer de son compagnon. Dans le salon, le pauvre Jacques baissait la tête et piétinait sur place, espérant du fond de son coeur qu'elle ne mettrait point sa menace à exécution.

Quelques instants plus tard, celle-ci revint sur ses pas, perspicace :

- T'es-tu parfois inquiété de savoir si nombres de femmes accepteraient de te regarder ainsi vieillir sans que tu ne fasses le moindre effort pour te rendre supportable ? Que nenni ! Il est chose bien plus aisée de considérer son partenaire comme un gain définitivement acquis ! J'enrage, coquin de sort, j'enrage !

La colère montait d'un ton ; pour autant, Jacques la regardait docilement. Il avait arrondi ses grands yeux verts prenant un air étonné, et inclinant sa tête sans mot dire. Que répondre à un tel éventail de reproches aussi injustifiés que blessants ?

Apercevant son regard penaud, Jane s'adoucit quelque peu. Elle aimait vraiment son compagnon. Toutefois elle ne supportait plus les miettes qu'il laissait tomber à terre. Il fallait en convenir, Jane avait la phobie de tout ce qui pouvait ressembler à de la salissure en poudre, que ce soit sucre, gâteaux, chocolat..... et même la poussière, faisait partie du lot.









Ils vivaient en couple depuis des années pour le meilleur et pour le pire. Bien évidemment, chemin faisant ils avaient pris de l'âge, chacun vieillissant à son allure. Leurs regards s'étaient croisés lors d'une exposition sous la grande halle de la ville ; aussitôt, Jane avait été séduite par ses beaux yeux verts, mais surtout par sa façon si cavalière d'incliner la tête. Que d'amour et de moments privilégiés avaient suivi cette rencontre ! Il décidèrent de s'unir dans les plus courts délais.


Aujourd'hui, elle lui reprochait de vieillir beaucoup plus vite qu'elle, de ne jamais découvrir les mots qu'elle attendait suite à leurs disputes de plus en plus fréquentes. Jane semblait lasse ; elle cachait bien ses cheveux blancs sous la dernière teinture à la mode mais cette satanée ménopause la malmenait vraiment. Il fallait qu'elle trouvât un palliatif en la présence inespérée de son compagnon. Le bouc émissaire était parfaitement choisi : d'une part parce qu'il savait se taire, d'autre part, parce qu'il était le seul à supporter son impétuosité.


Jane regarda son compagnon,, dodelinant de la tête... puis son regard s'attendrit. Il est vrai qu'il avait vieilli son Jacques ! Le haut de sa tête dégarni, il avait pris de l'embonpoint et ne cessait de marmonner dans son dos, comme si la parole lui faisait défaut. Diable !


Emue malgré tout, elle se rapprocha de son fidèle complice, frôla le sommet de sa tête d'une main caressante puis lui offrit un baiser, en signe de repenti.


- Pourquoi diantre me mets-tu en pareil état ? Oui, évidemment, tu ne dis jamais rien lorsque je peste. Peut-être est-ce cela qui me fait sortir de mes gonds ! Vois-tu mon ami, j'ai l'ultime conviction d'être in-com-prise !


Jacques se laissa dorloter à l'envi, inclina derechef la tête comme il savait si bien le faire, puis profita de ce moment d'accalmie pour susurrer les mots qui mettraient définitivement un terme à la colère de Jane .... et qui assurément, étaient les seuls qu'il sache prononcer :


- Je t'aime, Je t'aime, Je t'aime !


Jane ne put contenir son éclat et explosa de rire. Puis, se retournant vers Jacquot brimbalant son plumage lui confessa :


- Sacré "perroquet!" Tu ne parles pas souvent, mais tu connais la valeur des mots ! Sacripant !









Ce "volatile" détenait l'art et la manière d'agir envers les femmes, n'est-il point vrai ? Ne rien dire
attendre que tempête cesse .......................








bon week-end     marileine    blog de partage  [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????   Ven 22 Sep - 13:38

Très beau texte : à méditer !!









Voilà vingt ans, je conduisais un taxi pour gagner ma vie.


Lorsque je suis arrivé à 2h30 du matin, l'immeuble était sombre, à l'exception d'une petite lumière dans une fenêtre du rez-de chaussée.

Dans ces circonstances, plusieurs chauffeurs auraient seulement klaxonné une ou deux fois, attendu une minute, et seraient repartis.

Mais, j'avais vu trop vu de gens démunis qui dépendaient des taxis comme leur seul moyen de transport.

À moins qu'une situation ne sente vraiment le danger, je suis toujours allé cogner à la porte.

J'ai pensé que cette passagère pouvait avoir besoin de mon aide. 

Alors, j'ai marché jusqu'à la porte et j'ai frappé. «Juste une minute», a répondu une voix fragile d'un certain âge.

Je pouvais entendre quelque chose qui était traînée lentement sur le plancher.

Après une longue pause, la porte s'est ouverte.

Une petite femme dans les 80 ans se tenait devant moi. 

Elle portait une robe imprimée et un chapeau sans bord, avec un voile épinglé dessus, comme quelqu'un sorti d'un film de 1940.

À ses côtés, il y avait une petite valise de nylon.

L'appartement semblait comme si personne n'y avait vécu depuis des années.

Tous les meubles étaient recouverts de draps.

Il n'y avait pas d'horloges sur les murs, pas d'objets de décoration, ni d'ustensiles sur les comptoirs.

Dans le coin, il y avait une boîte de carton remplie de photos et de verres.

«Voudriez-vous porter mes bagages à l'auto?», demanda-t-elle.

J'ai apporté la valise jusqu'au taxi, puis je me suis retourné vers la femme.

Elle a pris mon bras et nous avons marché lentement vers le trottoir.

Elle continuait de me remercier pour ma gentillesse.

«Ce n'est rien», lui dis-je.

«J'essaie simplement de traiter mes passagers de la façon que je voudrais que ma mère soit traitée.»

«Oh! Vous êtes donc le genre de bon garçon», a-t-elle dit.

Quand nous sommes montés dans le taxi, elle m'a donné une adresse, puis a demandé :

«Pourriez-vous me conduire en ville?»

J'ai répondu vitement : «Oh! ça ne me dérange pas !»

Elle dit alors : «Je ne suis pas pressée, je suis en route pour un hospice.»

J'ai regardé dans le rétroviseur pour voir que ses yeux scintillaient.

Elle me dit : «Il ne me reste pas de famille et le docteur m'a dit que je n'en avais pas pour longtemps.»

J'ai tranquillement atteint le compteur et je l'ai fermé.

«Quelle route voudriez-vous que je prenne?», ai-je demandé.

Pendant les deux heures suivantes, nous sommes allés dans la ville.

Elle m'a montré l'édifice où elle avait travaillé auparavant comme opératrice d'élévateur.

Puis, nous sommes allés dans le quartier où elle et son mari avaient vécu quand ils étaient nouvellement mariés.

Elle m'a fait arrêter en avant d'un entrepôt de meubles qui avait été une salle où elle avait dansé quand elle était fille.

Quelques fois, elle me demandait de ralentir en avant d'un immeuble particulier, ou d'un coin de rue particulier, puis elle fixant la noirceur, en ne disant rien.

Comme la première lueur du soleil se repliait à l'horizon, elle a soudainement dit :

«Je suis fatiguée. Allons-y maintenant.»

Nous sommes allés en silence jusqu'à l'adresse qu'elle m'avait donnée.

C'était un édifice bas, comme une petit foyer de convalescence, avec un stationnement qui passait sous un portique.

Deux infirmiers sont sortis jusqu'au taxi, aussitôt que nous nous sommes arrêtés.

Ils étaient soucieux et prévoyants, surveillant chacun de ses mouvements. 

Ils devaient l'attendre.

J'ai ouvert le coffre arrière de la voiture et j'ai amené la petite valise jusqu'à la porte de l'établissement.

La dame a été assise dans une chaise roulante.

«Combien je vous dois?», a-t-elle demandé, en cherchant dans sa bourse.

«Rien», lui ai-je répondu !

«Vous devez gagner votre vie» ! J'ai répondu : « Il y a d'autres passagers ».

Presque sans penser, je me suis penché et je l'ai serré dans mes bras.

En se tenant étroitement sur moi, elle me dit :

«Vous avez donné à une vieille femme un petit moment de joie. Merci !»

Je lui ai serré la main, puis j'ai marché dans la faible lumière du matin.

Derrière moi, une porte s'est refermée.

C'était le son de la fermeture d'une vie.

Je n'ai pas pris d'autres passagers sur ce quart de travail.

J'ai conduit sans but, perdu dans mes pensées.

Pour le reste de la journée, je pouvais difficilement parler.

Et, si cette femme avait pris un chauffeur fâché, ou quelqu'un qui était impatient de finir son quart de travail?

Et, si j'avais refusé de prendre cette course, ou que j'avais klaxonné une seule fois, puis reparti?

D'une révision rapide, je ne pense pas que j'ai fait quelque chose de plus important dans ma vie.

Nous sommes conditionnés à penser que nos vies circulent autour des grands moments.

Mais, les grands moments souvent nous saisissent sans que nous soyons au courant, magnifiquement emballés de ce que les autres peuvent penser. 






LES GENS PEUVENT NE PAS SE RAPPELER EXACTEMENT CE QUE VOUS AVEZ FAIT,
OU CE QUE VOUS AVEZ DIT, MAIS ILS SE RAPPELLERONT TOUJOURS
COMMENT VOUS LES AVEZ FAIT SE SENTIR. 













Ca pleure aussi …

Un homme …



Un homme un jour 

C’est vulnérable

Çà nous ressemble infiniment

Avec le cœur çà nous regarde

Même en ayant l’air d’un géant

On lui sourit on le sent proche

On lui invente un peu d’espoir

Mais superman , malgré sa force

A dans les yeux

Comme un brouillard …



Çà pleure aussi un homme

Aussi fragile qu’un môme

Qu’on a laissé tomber

Qu’il soit le roi de Rome

Ou le clochard du coin

Çà pleure aussi un homme

Quand il a du chagrin …



Pour un rêve qu’il vient de perdre

Ou pour un amour qui le déchire

Un homme un jour , çà devient faible

Mais sans jamais osé le dire

Çà peut avoir des bleus à l’âme

Et les garder toute une vie

En quelques jours comme une femme

Çà peut avoir des cheveux gris …



Oui

Çà pleure aussi

Un homme…
bonne après midi 1     marileine   blog de partage   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????   Sam 23 Sep - 10:13

Grandir, ce n'est pas toujours facile !


Avec nos incertitudes, nos insécurités et nos angoisses.

Comment s'épanouir, devenir
responsable et surtout être soi, c'est à dire être vrai ?

Comment découvrir la sagesse des aînés accumulée au fil de leur vie ?

Comment goûter à la tendresse des hommes et des femmes ?

Comment rassurer les ami(e)s rongés par l'angoisse et le désespoir ?

Comment vraiment apprécier la vie ?








Comment ?


Là où il y a de la haine, tente de mettre de l'amour !

Là où il y a la discorde, tente de mettre l'union !

Là où il y a le doute, tente de mettre la foi !

Là où il y a le désespoir, tente de mettre l'espérance !

Là où il y a l'erreur, tente de mettre la vérité !

Là où il y a la tristesse, tente de mettre la joie !




Parce que ce que tu t'efforces d'offrir aux autres à chaque jour,
tu le recevras un autre jour en retour !







bon week-end     marileine    blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????   Sam 23 Sep - 10:53

Texte à méditer










Les masques.



Dans notre monde, il n'est pas facile d'être soi-même, à découvert, en se montrant tel qu'on est...



Souvent la vie semble nous obliger à cacher notre vrai visage derrière un masque...



Souvent on a l'impression que tout ce qui est en nous : nos sentiments, la pureté du regard, un geste d'amour, de tendresse, comme notre délicatesse et notre sensibilité, est considérée comme un faiblesse.



Souvent on a même tendance à se culpabiliser d'être à tel point... naïf et enfantin. Alors pour se protéger, on se crée des masques, qui présentent des attitudes différentes.



Ainsi on se montre : fort, insensible, cynique s'il le faut ou indifférent, souvent ironique... cachant scrupuleusement les sentiments par peur de paraître ridicule !



On agit ainsi, pensant « se faire accepter plus facilement par les autres ». Pourtant en agissant de cette façon, on fausse complètement les relations avec les autres, qui, eux, se cachent peut-être aussi comme nous pour « survivre ».



Dans cet état de choses on comprend combien il peut être difficile à un jeune d'approcher un tel monde, qui par son apparence extérieure peut l'épouvanter et lui faire peur. L'absurdité de cette situation est qu'en cachant notre vraie nature on se force à PARAÎTRE ce que l'on est pas, au lieu de TRANSPARAÎTRE ce qui est beau en nous, ce qui est NOUS.



Mais... rassurons-nous ! Derrière ces masques, il n'est pas rare de trouver des coeurs qui battent et qui sont purs et vrais.



Pour nous, sensibles, timides, le masque peut être utile un moment, avant de comprendre notre vraie beauté et cesser d'avoir peur. Un jour, nous choisirons de vivre pleinement ce que nous sommes en vérité. Cela peut être l'une de nos plus grandes victoires...



L'important n'est pas de paraître, mais.................. d'ÊTRE !






bon week-end       marileine     blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 27475
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????   Sam 23 Sep - 11:45

La prière de l'arbre en images





































































































C'est bien vrai!!!!   bon week-end     marileine    blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'était l'ancien temps ......... texte à méditer !! + autres ?????
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était temps non XDDDDDD Fighting Boxers
» Lifestream débarque, il était temps !
» NEWSl
» Il était temps...
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Sauter vers: