AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
marileine
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Animaux - Insectes - Papillons -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marileine
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 26713
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Animaux - Insectes - Papillons -   Jeu 28 Aoû - 12:26

Animaux - Insectes - Papillon - Vanesse des perlières -

Photo Patrick Coin
 
La Belle américaine ou Vanesse des perlières (Vanessa virginiensis) est un lépidoptèreappartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Nymphalinae et au genreVanessa présent en Amérique du Nord, aux îles Canaries et à Madère.
 
La [size=16]Vanesse des perlières ou Belle américaine se nomme American Painted Lady en anglais.[/size]
 
La [size=16]Vanesse des perlières présente un dessus des ailes fauve orangé ponctué de taches noires et de taches blanches assez semblable à Vanessa cardui et à Vanessa kershawi. Elle s'en distingue par une rangée de taches submarginales noires à reflet bleuté au bord des ailes postérieures.[/size]
 
[size=16][/size]
Vanessa cardui - Photo Holger Gröschl
 
[size=16][/size]
Vanessa kershawi -
 
Le revers présente deux gros ocelles caractéristiques.
 
[size=16][/size]
Photo Derek Ramsey
 
Le mâle a une envergure de 20 à 25 mm.
 
Le Vanesse des perlières est présente aux îles Canaries, à Madère, et en Amérique du Nord du Canada jusqu'en Amérique centrale et à Cuba.
 
Elle a pour habitat les prairies fleuries, elle se rencontre le long des routes, dans les friches, les prés et les clairières.
 
Période de vol et hivernation
 
Sa période de vol va de mai à septembre.
En Amérique du Nord, la vanesse de Virginie migre vers le sud avant la saison froide et revient habituellement au Canada en mai.
 
Pas de statut de protection particulier
----------------------------------------------------------------------------------

Animaux - Insectes - Papillon - Damier de la succise -

Photo Harald Süpfle
 
Le Damier de la succise ou Damier des marais (Euphydryas aurinia) est un lépidoptèreappartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Nymphalinae et au genreEuphydryas.
Il tire l'origine de son nom d'une de ses plantes hôtes dénommée succise des prés (Succisa pratensis).
 
[size=16][/size]
Photo Le.Loup.Gris
 
Le [size=16]Damier de la Succise ou Artémis ou Damier printanier ou Mélitée des marais ou Mélitée de la Scabieuse ou Damier des marais se nomme Marsh Fritillary en anglais, doncella de ondas en espagnol et Skabiosen-Scheckenfalter ou Goldene Scheckenfalter en allemand.[/size]
 
[size=16][/size]
Photo Tocekas
 
Le [size=16]Damier de la succise est un papillon marron à damiers orange séparés par les nervures et organisés en lignes, dont la coloration et l'ornementation sont variables. Aux ailes postérieures les damiers orange de la ligne submarginale sont centrés par un point noir caractéristique visible sur les deux faces.[/size]
 
[size=16][/size]
Photo Le.Loup.Gris
 
Le revers est orange orné de damiers clairs avec aux postérieures la même ligne de damiers orange centrés d'un point noir sur cette face cerclé de blanc. L'espèce connaît une différence de taille avec une femelle plus grande et les spécimens peuvent présenter des différences importantes suivant le lieu.
 
Les œufs sont posés en plaques et ont un temps d'incubation de 3 à 4 semaines.
 
Durant l'hiver, les chenilles hivernent en groupe dans un nid jusqu'au printemps.
Il vole en une seule génération et apparaît dès la fin avril au sud et au début juillet dans le nord de son aire de répartition.
 
[size=16][/size]
Photo Harald Süpfle
 
Les plantes hôtes des chenilles varient en fonction des sous-espèces. Euphydryas aurinia aurinia apprécie la succise des prés (Succisa pratensis), la Scabieuse colombaire Scabiosa columbiara, rarement le Chèvrefeuille d'Étrurie (Lonicera etrusca), la Gentiane asclépiade(Gentiana asclepiadea) et la Valériane dioïque (Valeriana dioica) en Autriche. Euphydryas aurinia provincialis apprécie Cephalaria leucanthaCentranthus angustifoliusEuphydryas aurinia debilis apprécie la Gentiane des Alpes (Gentiana alpina). Au Maroc Euphydryas aurinia beckeri et les autres sous-espèces ont pour plantes hôtes le Chèvrefeuille d'Étrurie(Lonicera etrusca), mais aussi les autres chèvrefeuilles présents, Lonicera bifloraLonicera implexaLonicera periclymenum et Lonicera kabylica.
 
[size=16][/size]
Scabieuse colombaire - Photo J.F.Gaffard
 
Le [size=16]Damier de la succise est présent en Algérie, au Maroc, dans presque toute l'Europe de l'Espagne au sud de la Finlande (jusqu'au 62°N), en Turquie, dans l'ouest et le centre de la Sibérie et en Asie tempérée. Il est absent du sud de l'Italie, de la Grèce et de toutes les iles Méditerranéennes.[/size]
Il est présent au Luxembourg et dans le sud de la Belgique mais disparu de Flandre depuis 1959. En France métropolitaine il est présent dans tous les départements excepté la Corse.
 
[size=16][/size]
 
Le papillon apprécie les prairies pauvres, les tourbières jusque 2 500 mètres d'altitude, les prairies, les lisières de feuillus.
 
Suite à la Convention de Berne du 19 septembre 1979 annexe 2, il figure sur la liste rouge mondiale des espèces menacées.
En Europe il figure sur la liste des espèces animales d'intérêt communautaire de laDirective Habitat, annexe II.
En France il figure sur la liste des espèces protégées par arrêté du 23 avril 2007 article 3.
C'est une espèce très menacée et en forte régression qui fait l'objet de plans de restauration (dont projet Life européen au Danemark en 2005 et en Belgique de 2009 à 2014).
----------------------------------------------------------------------------------

Animaux - Insectes - Papillon - Paon du jour -

Photo Michael Apel
 
Le Paon du jourAglais io, est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae, de la tribu des Nymphalini, du genre Aglais.
 
Aglais io ou Inachis io a été nommé par Carl von Linné en 1758.
Des recherches récentes de biologie moléculaire placent le Paon du jour dans le genreAglais.
Synonymes : Nymphalis ioVanessa io et Inachis io.
C'était le seul représentant du genre Inachis mais il est maintenant placé dans le genreAglais.
 
[size=16][/size]
Photo Böhringer Friedrich
 
Le Paon du jour se nomme Peacock en anglais, Mariposa pavo real en espagnol, Tagpfauenauge en allemand, Occhio di pavone en italien, Dagpauwoog en néerlandais et Rusa?ka pawik en polonais.
 
[size=16][/size]
Photo Richard Bartz
 
Contrairement à bon nombre de lépidoptères, il ne présente pas de variations géographiques ou saisonnières, d'où une remarquable stabilité morphologique sur l'ensemble de son aire.
 
[size=16][/size]
Photo Gerbil
 
Le Paon du jour adulte (imago) est de taille moyenne (entre 5 et 6 cm du bout d'une aile à l'autre). Il est aisément identifiable par ses ocelles (œil) vifs sur un fond vermeil qui rappellent ceux des plumes de paon (d'où son nom vernaculaire). Le revers brun de ses ailes lui permet de se glisser au sein des feuilles mortes sans qu'il soit visible. Les ocelles sont exposés rapidement lorsque le papillon est troublé par un prédateur tel qu'un oiseau. Cette démonstration brutale de l'éclat de ses ailes, accompagnée par l'effleurement des ailes ouvertes (qui crée un bruit de sifflement), effraie et repousse l'importun. En effet, les ailes ouvertes évoquent mimétiquement un regard de chat, ce qui peut surprendre ou décourager le prédateur, assez longtemps pour que le Paon du jour puisse prendre la fuite.
 
[size=16][/size]
Revers des ailes - Photo Svdmolen
 
Après l'accouplement, le Paon du jour pond ses œufs par séries, jusqu'à 500 à la fois amassés au revers des feuilles de la plante nourricière (majoritairement des Orties dioïques). Les œufs sont de couleur pâle, allant du jaune au vert.
 
[size=16][/size]
Une ponte - Photo W. Schön
 
Les chenilles sont très variables suivant leurs différents stades. Tout juste nées, elles n'excèdent pas 3 mm. Leur grosse tête noire et luisante est disproportionnée par rapport à leur petit corps blanc-verdâtre. Petit à petit, les proportions s'équilibrent et leur coloration vire au vert/brun. Enfin, elles acquièrent leur morphe (forme) définitive à savoir une robe noire brillante ornée de rangées de soies épineuses agrémentées de séries de points blancs sur chaque segment. À ce stade, elles atteignent à peine le centimètre mais au bout de 4 semaines d'une voracité effrénée, elles pourront dépasser les 4 cm de long. Malgré leur aspect de « barbelé », elles sont d'une totale innocuité (non urticantes et non vulnérantes). À terme, la chenille, jusqu'alors grégaire et vorace, cesse de s'alimenter et part en errance à la recherche d'un endroit pour pratiquer la nymphose.
 
[size=16][/size]
Chenille du Paon du Jour - Photo Patrick Clenet
 
Les chenilles se rencontrent de mai à septembre en colonies groupées sur des massifs d'orties dont elles se nourrissent.
 
Après avoir trouvé un support idéal, la chenille s'y amarre par sa dernière paire de pattes et se laisse pendre la tête en bas. En un peu moins de 2 jours, les organes internes de la chenille vont se métamorphoser en chrysalide. L'enveloppe corporelle va alors se fendre dorsalement et la laisser apparaître. Au contact de l'air, la chrysalide va se durcir et se pigmenter. Une métamorphose tout aussi complexe que la première va alors se dérouler durant environ 2 semaines, les organes de l'insecte adulte se substituant cette fois-ci à ceux de la chrysalide. La dépouille que formera bientôt la chrysalide s'ouvre alors ventralement, laissant apparaître l'imago, stade terminal du papillon. Sous la pression de l'hémolymphe circulant dans les nervures, les ailes initialement « fripées » vont se déployer peu à peu (de l'ordre de 5 à 10 min) et gagner en rigidité. L'envol se fera après le durcissement des téguments, et l'élimination du méconium, déchet organique liquide plus ou moins rougeâtre.
 
[size=16][/size]
Formation d'une chrysalide - Photo Mnolf
 
[size=16][/size]
Sortie d'un Paon du jour (Inachis io) de sa chrysalide - Photo Abalg
 
En majorité la période de vol du paon du jour s'étale de juin à août. Puis il entre en diapause (La diapause est une phase génétiquement déterminée dans le développement d'un organismeoù il diminue l'intensité de ses activités métaboliques.) entre fin juillet et début octobre. Ces dates sont totalement tributaires des conditions atmosphériques. Inachis io a la particularité d'hiverner à l'état adulte. Cette période terminée, il vole dès février/mars dans les zones où le climat lui permet 2 ou 3 générations (hormis en montagne où il n'en a qu'une).Suivra, dans ces zones, une première génération printanière, laquelle en donnera une seconde, à la fois estivale et hivernante, observable d'août à mai.
 
[size=16][/size]
Photo géhin jean-françois
 
Sur le continent, la larve de Paon du jour affectionne tout particulièrement l'ortie dioïqueet le houblon alors que dans les îles méditerranéennes comme Samos, elle se reporte sur laPariétaire officinale, l'ortie étant absente. Les adultes, quant à eux, butinent une grande variété de nectars issus des chatons de saules, du Buddleia de David, de pissenlits, de marjolaines, du sureau yèble, de l'Eupatoire chanvrine, de violettes et de trèfles ; ils utilisent également la sève de certains arbres et des fruits putréfiés.
 
[size=16][/size]
Chenilles dévorant une feuille d'ortie - Photo Mediocrity
 
Le Paon du jour est répandu et commun dans l'essentiel de l'Europe, du Sud du 64° parallèle jusqu'à la moitié nord de la péninsule Ibérique, de 0 à 2 500 m d'altitude.
Plus précisément, il est présent en Europe occidentale de l'Écosse jusqu'au nord de l'Espagne et du Portugal, en Europe de l’Est, du centre de la Finlande jusqu'à la Turquie d'Europe et au nord de la Grèce et dans les îles méditerranéennes (généralement au-dessus de 400 m).
 
Il est présent dans tous les départements de France métropolitaine. Mais il devient rare dans beaucoup de secteurs.
 
Le Paon du jour apprécie les parties découvertes ensoleillées des bois, berges boisées, prairies humides, jachères, terrains vagues, vallons abrités buissonneux, jusqu'à 2 500 md'altitude. Les adultes hivernent dans des lieux sombres et frais, tels que des arbres creux, des végétations denses, tas de bûches, crevasses de rochers, granges, greniers…
 
Ce taxon est protégé en Suisse (Cantons de Vaud et de Schaffhouse).
En France il n'est pas protégé.
----------------------------------------------------------------------------------

Animaux - Insectes - Papillon - Amaryllis -

Photo Sannse
 
L‘Amaryllis (Pyronia tithonus) ou Satyre tithon ou Titon est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae à la sous-famille des Satyrinae et au genre Pyronia.
 
L'Amaryllis a été nommée Pyronia tithonus par Carl von Linné en 1771.
 
L'Amaryllis se nomme Gatekeeper ou Hedge Brow en anglais, Gelbe Ochsenauge en allemand et Lobito agreste en espagnol.
 
[size=16][/size]
Photo Anevrisme
 
L'Amaryllis ou Satyre tithon ou Titon est un papillon de taille moyenne de couleur orange vif sur le dessus des ailes avec une épaisse bordure brun foncé et à l'apex des antérieures un ocelle doublement pupillé de blanc. Le dimorphisme sexuel est léger. Le mâle a une bande androcomiale, une épaisse tache oblique en travers de l'aile antérieure .
Le verso des antérieures est semblable, orange bordé de marron avec l'ocelle doublement pupillé caractéristique à l'apex. Les ailes postérieures sont beige à chamois avec une bande plus claire qui porte des petits ocelles pupillés de blanc peu visibles.
 
[size=16][/size]
Photo Hamon jp
 
Les chenilles sont vert pâle ou marron clair.
 
L'Amaryllis vole en une génération de juillet à septembre .
Elle hiverne au stade de chenille.
 
[size=16][/size]
Photo Luis Fernández García
 
Ses plantes hôtes sont diverses Poaceae (graminées)
 
[size=16][/size]
Photo Jeffdelonge
 
L'Amaryllis est présente au Maroc, dans le centre et le sud de l'Europe (toute l'Europe non nordique)), en Turquie, en Asie Mineure et au Caucase .
L'Amaryllis est présente dans tous les départements de la France métropolitaine.
 
[size=16][/size]
Photo Guillaume Paumier
 
Elle réside dans les lieux herbus et buissonneux près des bois, des haies, sentiers forestiers, prairies broussailleuses, clairières.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[size=24]Animaux - Insectes - Papillon - Agreste -

[/size]
Photo Katja Schäfer
 
L'Agreste (Hipparchia semele) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Hipparchia.
 
[size=16][/size]
Photo Jeffdelonge
 
Il a été nommé Hipparchia semele par Carl von Linné en 1758.
 
L'Agreste se nomme Rock Grayling ou Grayling en anglais et Pardo-rubia en espagnol.
 
[size=16][/size]
Photo Svdmolen
 
L'Agreste est de couleur marron foncé avec une bande submarginale jaune orangé marquée chez la femelle, plus discrète chez le mâle, avec en bordure une frange entrecoupée et deux ocelles noirs aveugles ou très discrètement pupillés aux antérieures et un très petit aux postérieures.
Le revers des antérieures est jaune orangé entouré d'une bande marbrée de marron et de blanc avec les deux ocelles noirs alors que les postérieures sont marbrées de marron et de blanc.
Cette espèce présente un comportement particulier : les individus, lorsqu'ils sont posés au sol avec les ailes repliées verticalement, s'inclinent sur le côté.
 
[size=16][/size]
Photo Svdmolen
 
La chenille possède un corps beige clair orné d'une bande dorsale marron et de deux bandes latérales ocresur les flancs.
 
[size=16][/size]
Photo Patrick Leopold
 
L'Agreste vole en une génération entre juin et septembre.
 
Ses plantes hôtes sont diverses poacées (Graminées).
 
L'Agreste est présent dans toute l'Europe jusqu'au 63°N et dans tout le sud de la Russie mais absent d'Albanie, Macédoine et Grèce .
L'Agreste est présent dans presque tous les départements de la France métropolitaine excepté l'Ile-de-France, la Creuse et la Corse, mais il n'a pas été retrouvé depuis 1980 dans de nombreux départements, en particulier dans le Centre, le Poitou-Charentes et la Franche-Comté .
En Belgique, il est considéré "en danger critique".
 
[size=16][/size]
Photo Svdmolen
 
Il réside dans les landes à bruyères, les bois clairs, les lieux buissonneux.
----------------------------------------------------------------------------------




bonne après midi 1   Ninnenne 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Animaux - Insectes - Papillons -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Banque d'images "Animaux, oiseaux, papillons"
» Papillons de Cuba - Lépidoptères cubains - Papillon - Butterfly - Butterflies - Insectes de Cuba
» Insectes Jardin du Luxembourg
» Insectes du Lauragais
» animaux en sodo

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: histoire d'animaux-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: