AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)   Ven 10 Fév - 11:22

VOITURES ETRANGERES

La limousine Lincoln Continental de JFK


 MUSÉE HENRY FORD
La limousine Lincoln Continental 1961 utilisée par le président John F. Kennedy 
Elle attire les visiteurs, qui la reconnaissent même si elle a été recouverte d'un toit blindé après l'assassinat. On voit combien le meurtre de ce président populaire demeure un événement traumatique près de 50 ans après : les gens s'arrêtent, lisent les informations sur la plaque, et fixent souvent très longtemps, sans mot dire, ce lien tangible avec le côté obscur de l'histoire américaine.
 
Du côté droit, la vitre de la portière arrière ouverte est baissée et on peut voir directement où le président était assis quand deux balles l'ont touché, la première au cou, la seconde à la tête. Beaucoup de visiteurs traversent ensuite de l'autre côté, où on a une vue plus complète du siège où le président Kennedy était assis. En jetant un coup d'oeil à droite, on imagine Jacqueline Kennedy rampant sur la malle arrière pour demander l'aide d'un garde du corps.
 
Le souvenir de cette voiture reste longtemps dans l'esprit du visiteur. Et on est étonné d'apprendre qu'elle a été utilisée par les présidents Johnson, Nixon, Ford et Carter, après avoir été blindée. Elle a été cédée au musée en 1977.
La limousine dans laquelle JFK a été assassiné a encore été utilisée pendant 13 ans
Les images de la Lincoln Continental cabriolet dans laquelle le Président des Etats-Unis John-Fitzgerald Kennedy a été assassiné à Dallas sont dans toutes les têtes. Mais cette limousine allongée de parade achetée à grand prix en 1961 (l’équivalent de plus d’un million d’euros), tâchée par le sang du Président, n’a pas été rangée définitivement dans un garage après le 22 novembre 1963. Par mesure d’économie, elle a continué à être utilisée par la Maison Blanche [size=13]pendant 13 ans et par les Présidents Johnson, Nixon et Ford![/size]
L’année 1961 a été une année importante pour Ford avec le lancement de la prestigieuse et alors étonnamment moderne par son design, ses portes suicides (à ouverture inversée) et sa calandre en forme d’emballage pour œufs, Lincoln Continental. Quoi de plus normal que le gouvernement américain soit l’un des premiers acheteurs. Une Lincoln Continental bleu foncé cabriolet 4 portes qui est ensuite transformée par le carrossier Hess & Eisenhardt de Cincinnati dans l’Ohio. Elle est allongée de plus d’un mètre et dotée de nombreux équipements dont des sièges à l'arrière qui se lèvent pour le Président et la première dame afin qu’ils puissent saluer la foule. Une Lincoln Continental cabriolet coûtait 7 343 dollars à l’époque, une somme considérable, après les transformations le prix de revient de la voiture de parade était de 200 000 dollars.
Pas question donc après l’assassinat de John Kennedy de l’envoyer à la casse. Au contraire, elle est renvoyée en urgence chez le carrossier Hess & Eisenhardt pour y être blindée. Le [size=13]projet appelé «D-2», conduit par une commission de six personnes, consiste à blinder la voiture à l’épreuve des balles y compris les vitres, à installer un toit permanent, à augmenter la puissance du moteur et à renforcer les moyens de communication. Le coût de la voiture est alors passé à 500 000 dollars (près de 3 millions d’euros d’aujourd’hui), des dépenses partagées entre Ford, les fournisseurs de Ford et le gouvernement fédéral.[/size]
 
 
 
Lyndon B. Johnson, le successeur de John Kennedy, a demandé que la vitre arrière puisse être baissée et Richard Nixon qui lui même a succédé à Johnson a demandé qu’une trappe soit installée dans le toit pour qu’il puisse saluer la foule.
Après avoir véhiculés les Présidents Kennedy, Johnson, Nixon et Ford, la Lincoln Continental a finalement été mise à la retraite en 1977 et se trouve depuis dans le musée Henri Ford à Dearborn dans la banlieue de Détroit.

General Lee, la Dodge Charger 1969 de Dukes of Hazzard !


General Lee est la Dodge Charger de 1969 conduite par Bo et Luke Duke dans la série télévisée [size=14]Shérif, fais-moi peur. Elle est célèbre pour les nombreuses cascades notamment de spectaculaires sauts qu'elle a effectués dans la série, ainsi que les films et téléfilms dérivés.[/size]
Le nom de la voiture est un hommage au Général de l'armée des États confédérés Robert Leedurant la guerre de Sécession.
L'idée de nommer la voiture était déjà présente dans le « film-pilote » de la série,Moonrunners, dans lequel la voiture s’appelait Traveller, comme la voiture du célèbre « bootlegger » Jerry Rushing. Traveller était également le cheval du Général Robert Leedurant la guerre de Sécession.
La voiture est orange avec le chiffre 01 peint en noir bordé de blanc peint sur chaque portière. Dans la série, celles-ci sont soudées de sorte qu'on ne peut pas les ouvrir, ainsi on ne peut entrer et sortir de la voiture qu'en passant par les fenêtres. Elle arbore un drapeau confédérésur le toit avec écrit « General Lee ».
 
La grande héroine de cette série, Général Lee une Dodge Charger de 1969 orange, aux portes soudées,fanquée du chiffre 01 et le toit recouvert d'un drapeau sudiste, fut choisie pour la série. Il était convenu que les cousins Dukes conduiraient un muscle car, la Dodge Charger fut choisie !
Shérif, fais moi peur en quelques chiffres !

Pour les 147 épisodes de 50 minutes de la série Dukes of Hazzard, un multitude de Charger furent utilisées, de toutes les motorisations : des 6 cylindres, des V8 et même des R/T, ces dernières étant épargnées lors des sauts monstrueux et autres cascades, pour servir uniquement lors des prises de vue rapprochées. D'après lescascadeurs de la série et les employés de chez Universal, près de 300 Dodge Charger furent sacrifiées en 6 ans de tournage, à raison de deux voitures par épisode environ, et de 3 caméras par cascade.

En effet, contrairement à ce que voulait faire croire la série, la Dodge Charger orange ne sortait jamais entière de ces nombreuses cascades. Celà allait de la destruction partielle, et dans ce cas les voitures étaient démontées ou remises en état suivant le niveau de dégâts, à la destruction totale, la belle Dodge partait alors directement à la ferraille. Pour la petite histoire Général Lee était lesté de plaques de plomb ou de sacs de sable dans le coffre pour rester à plat en l'air, ce qui aggravait les dégats lors de l'atterissage.
 

Il est impossible de dire exactement ce qu'il est advenu de toutes ces  Dodge Général Lee, le secret était bien gardé autour de ces autost, les producteurs refusaient que le public sache que les Charger étaient tout le temps détruites, et gardait tout les épaves préciseusement. Ainsi les voitures partant à la casse se voyaient dépouillées de tous les éléments qui auraient permis de les identifier, le tout était stocké dans des dépots de la Production.

Général Lee, la fin d'une histoire !

Mais même pour une série télé, il existe des limites ... en 1985, devant la consommation astronomique de voitures, les producteurs décident d'arreter les frais. Terminé donc les cascades monstrueuses, on met amors en place l'usage intensif de maquettes, ce qui était d'actualité à l'époque. La série y perdra une grande part de son intérêt et perdra toute crédibilité car l'emploi des modèles réduits s'accompagnera de sauts invrasemblables ... Aujourd'hui, il ne reste que 17 Dodge Charger de cette grande épopée. La plupart appartiennent à des collectionneurs privés. John Schneider le comédien incanant le blond Bo Duke, possède un exemplaire en parfait état, équipée du fabuleux moteur V8 426 Hemi de 425 chevaux.
[size=14]1979-1985 : [size=14]Shérif, fais-moi peur [/size][/size]

Le générique de la série Dukes of Hazzard !


Plymouth Fury



                                        Plymouth Belvedere 1956


La Plymouth Fury est une automobile du constructeur américain Plymouth.
Apparue en 1956 en tant que version sportive de la Plymouth Belvedere, elle n'était disponible, jusqu'en 1958, qu'en version coupé deux portes sans montants (« 2 door hardtop coupe »), en couleur beige clair, avec des inserts en aluminium anodisé couleur or.
La Fury devient un modèle à part entière à compter du millésime 1959 et constituera le modèle haut de gamme (full-size) de la marque Plymouth (notamment dans ses versions Sport Fury et Gran Fury) jusqu'en 1973 pendant cinq générations au succès variable. À la suite du choc pétrolier de 1973, soit de 1974 à 1978, le nom Fury continua à être utilisé par une Plymouth de la série intermédiaire, avec un succès de plus en plus faible qui finit par ne convaincre que les administrations.
[size=13]Plymouth Sport Fury  1959[/size]
 
Références culturelles
 

  • Une Plymouth Fury 1958 joue le rôle principal dans le film Christine (1983) réalisé par John Carpenter d'après le roman éponyme de Stephen King publié la même année. À noter qu'il ne peut s'agir que d'une commande spéciale, étant donné qu'elle est rouge et blanche. La même voiture réapparaît dans un autre de ses romans, 22/11/63, chacune de ses apparitions marquant un tournant malheureux dans l'histoire du héros.

  • Dans Riding the Bullet, un fantôme joué par David Arquette, roule en Plymouth Fury de 1960.

  • Alain Delon roule en Plymouth Fury III 1966 dans le film Le Cercle rouge.




Ford Mustang


La Ford Mustang est un célèbre modèle d'automobile construit par Ford depuis 1964. Fait unique pour la marque Ford, les Mustang arborent leur propre logotype de calandre - un mustang au galop  à la place de celui du constructeur.
 
Le 17 avril 1964 marque un tournant dans l'histoire de l'industrie automobile ; ce jour-là, Ford, second constructeur mondial, présente à lafoire mondiale de New York sa Mustang. Ford a en quelque sorte réinventé l'automobile pour les jeunes Américains issus du baby boom et blasés des grosses voitures lourdes et massives. Lee Iacocca, alors directeur général de Ford, avait depuis longtemps la vision d'une petite voiture sportive qui envahirait les rues (comme la Coccinelle de Volkswagen en Europe). Au lieu de faire une énième version d'une voiture déjà existante, Ford met sur roues le concept de [size=14]pony car. Créée au départ comme un coupé deux places dans la plus pure tradition européenne, Lee Iacocca réalise que le succès dépend en grande partie du volume des ventes, ainsi, pour économiser les coûts de développement, les premières versions seront directement basées sur la Ford Falcon familiale. La Mustang est alors dotée en série d'un moteur de 6 cylindres en ligne de 2,8 L ou, en option, d'un V8 de 260 ci (4,2 L) ou d'un 289 ci (4,7 L). Elle est disponible en coupé hardtop ou en cabriolet (la carrosseriefastback apparaît en 1965). Il y a du chrome en abondance, ce qui la rend des plus attrayante pour les jeunes. De nombreuses options sont disponibles pour agrémenter la voiture, le but étant que chacun ait une Mustang unique. Elle est en concurrence avec la Plymouth Barracudasortie deux semaines plus tôt mais qui n'aura pas l'immense succès de la Mustang. La version officielle du nom de Mustang viendrait de John Najjar, un des concepteurs de la Mustang prototype I, qui aurait proposé ce nom tiré de l'avion P-51 Mustang dont il était fan. Ceci est une légende comme le précise le livre officiel de Ford sur les Mustang. Le nom Mustang provient du cheval du même nom (d'où le logo).[/size]
 
Ford Mustang Cabriolet 1965
 

Il faut reconnaître que l'image dégagée par la Mustang, grâce notamment à la compétition, les concept cars présentés et la campagne marketing agressive à souhait, de même que son design est sans faille, et, ce qui ne gâche rien, son prix est des plus concurrentiels : Le coupé de base équipé du 6 cylindres en ligne et de sa boîte mécanique à 3 rapports coûte en effet un peu moins qu'une Coccinelle !

Son succès dépasse toutes les prévisions et espérances de Lee Iaccoca et son équipe qui avaient prédit une production annuelle de 100 000 exemplaires. En réalité, après 12 mois de commercialisation, ce sont 417 000 Ford Mustang qui sont sorties des chaînes de production ! Dès l'année 1966, la Ford Mustang a dépassé le million d'unités produites. Un record pour une voiture de sport, qui restera longtemps inégalé.


Ford Mustang Coupé 1965
 

Initialement proposée en deux carrosseries : coupé et cabriolet, Ford va doter sa Mustang d'une troisième variante en coupé Fastback dès septembre 1964. Détail amusant, si cette dernière variante a été la plus boudée lors de sa période de commercialisation, c'est elle aujourd'hui qui remporte les suffrages des amateurs de Mustang.

Pour la mécanique, l'acheteur pouvait opter au choix entre un 6 cylindres en ligne ou des V8 de diverses cylindrées, tandis que la transmission était dévolue à des boîte mécanique à 3 ou 4 rapports, ou des boîtes automatiques. Aujourd'hui, il est quasiment impossible de trouver des Ford Mustang MkI identiques, tant le catalogue des options permettait de se construire une auto à la carte.

 
Ford Mustang Fastback 1965

Carroll Shelby, pilote US émérite et père des fameuses Cobra, eu la mission de faire des Mustang sauvages pour aller remporter le championnat américain de ce qui ne s'appelait pas encore le Nascar. Mission accomplie, avec en prime des fabuleuses GT commercialisées pour la route : Mustang GT 350, GT 500. Ford y est allé également de ses versions pimentées avec les Boss 302. L'ère du Muscle Car pouvait démarrer, et ses concurrents durent prendre le train en marche : Chevrolet Camaro, Dodge Charger, Pontiac Firebird ...

 
Shelby GT 350 1965

 
Nouvelle Ford Mustang 2015
 

 
 
Découvrez les premières images de la Ford Mustang édition 2015, la voiture la plus importante de Ford selon Bill Ford, actuel PDG de Ford Motor Company, qui a suivi toutes les étapes de conception de la Pony car. Côté performances, cet étalon affiche un V8 5.0 l de 426 ch



HISTOIRE DE L’AUSTIN MINI



Austin Cooper S
La British Motor Corporation lance l'Austin Mini
26 août 1959
[size=18][/size]
 
Tout d’abord baptisée Mini Morris, elle intéresse immédiatement John Cooper, accessoirement pilote et préparateur. Cooper est admiratif devant son centre de gravité très bas, sa bonne répartition des masses et sa tenue de route incroyable. Il modifie donc la Mini et essaie de l’optimiser pour la course. Le résultat est probant, elle affiche une puissance de 55 chevaux à 6000tr/min. Cette Mini revisitée par Cooper peut atteindre les 140km/h. Dès juillet 1961, deux modèles sont présentés, la Austin Seven Cooper et la Mini Morris Cooper. Peu de différences entre elles, si ce n’est la calandre et l’écusson sur le capot. Une version route est aussi sortie, mais elle reste beaucoup plus sage (moteur 998 CC double carburateur, 55 chevaux, freins à disque à l’avant). Elles se distinguent par la couleur du toit, alternativement noir ou blanc, selon la teinte de la voiture.
L’Angleterre se dote d’une voiture étonnamment minuscule : l’Austin Mini, aussi connue sous la marque Morris. L’heureux fabriquant de ce petit bijou est la BMC, British Motor Corporation. L’objectif de ce véhicule révolutionnaire était de consacrer 80% de tout le volume au passager. Il ne restait que 20 % pour la mécanique. Pari tenu. Le succès de cette automobile est immédiat et retentissant. De nombreux modèles seront mis sur le marché mondial. En 2001, BMW lancera la nouvelle Mini, qui tentera de se rapprocher au maximum des lignes de son ancêtre.
[size=14][/size]
 
 
Le prototype sera produit seulement au bout de huit mois d’études et verra le jour en octobre  1957. Ce premier véhicule a un moteur, avec le ventilateur côté droit, de 948 cm[size=10]3. Il atteint la vitesse de 145 km/h.[/size]
[size=14]Mini Morris 621 AOK, première mini produite en 1959, elle ne fut jamais vendue, et se trouve maintenant à l'Heritage Motor Centre de Gaydon, GB[/size]
[size=14][size=14][/size][/size]
 

Reine de Monte-Carlo

 
Mais le succès de la Mini va prendre grâce aux belles performances du modèle en rallye. Et notamment après l’exploit lors du rallye de Monte-Carlo. Initialement conçue comme un moyen de locomotion économe et avantageux, la victoire finale de la Mini la propulse au rang de voiture de sport pour Monsieur Tout le Monde. Elle devient alors une voiture compétitive capable de bonnes performances dans les rallyes, symbole d’une bonne fiabilité. Une opinion renforcée avec l’arrivée sur le marché de la Mini Cooper S, plus rapide, plus moderne et surtout plus puissante.
La légendaire Mini Cooper S
La MINI Classic était dès le début prédestinée à être une voiture de rallye : un peu plus de six mois après ses premiers débuts, six voitures prenaient le départ au Rallye de Monte Carlo 1960.
La production de la MINI Classic classique prit fin en 2000, après plus de 5,3 millions d’exemplaires de la célèbre petite anglaise vendue dans le monde entier
[size=16]Austin Mini Cooper ......la dernière[/size]

[size=24]La Coccinelle : la légendaire voiture de Volkswagen


[/size]
 la première coccinelle de 1938 


La création de la Coccinelle

 
 
 
La Coccinelle, aussi surnommée "Cox"ou "VW" en français, a été la [size=12]Première Automobile produite par la marque allemande Volkswagen. 

En 1931, Ferdinand Porsche confie l'étude d'un projet nommé "vw30" à la firme allemande Zündapp qui réalise trois prototypes. 
La société Gesellschaft zur Vorbereitung des Deutschen Volkswagens (littéralement : "Société pour la préparation de la Voiture du Peuple Allemand") est fondée le 28 mai 1937. 
L’objectif était de créer une voiture "pouvant transporter à 100 km/h une famille de 4 personnes en consommant 7 litres aux 100 pour moins de 1 000 Reichmarks". 

A l’origine, ce modèle était prévu en trois versions : limousine, décapotable et cabriolet. 
La production de la voiture commence en 1938 et se poursuivra jusqu’en 2003. 
Dès son lancement en 1938, la VW connaît un succès fulgurant, même si elle est surtout construite dans des versions militaires pendant la guerre. La production de modèles civils redémarrera réellement après la Seconde Guerre mondiale. [/size]

 

Petite histoire de la Coccinelle

La Coccinelle évolue rapidement et s'exporte dans le monde entier dès 1951
En 1955, la millionième voiture sort de l'usine de Wolfsburg. 

Plusieurs modèles se succèdent dont la [size=18]Split Window (1938 - 1953) et l'Ovale (1953 - 1957) reconnaissables à la forme caractéristique de leur lunette arrière. 


Les modèles DeLuxe, Standard, Export se dotent d’un moteur de 1200 cm³. 
En 1966, suivront un moteur de 1300 cm³ puis un moteur de 1500 cm³. 
En 1967, quelques changements majeurs s’opèrent : les ailes avant changent de forme et accueillent des feux ronds verticaux, tandis que les feux arrières et les pare-chocs deviennent plus gros. 

Le début des années 1970 est marqué par la sortie des modèles 1302 et 1303. 
Le 19 janvier 1978la 16.255.500ème Coccinelle sort de l'usine Volkswagen de Emden : c’est la dernière VW fabriquée en Allemagne et en Europe. 
La production selon le modèle original se poursuit néanmoins au Mexique et au Brésil. 

En janvier 1998, une version modernisée de la "Cox" est lancée aux Etats-Unis: la New Beetle (Beetle et Bug sont deux surnoms de ce modèle en anglais). 
La dernière Coccinelle est sortie des usines mexicaines de Puebla le 30 juillet 2003[/size]
 

La voiture la plus vendue dans le monde

Au total, plus de 21.500.000 exemplaires ont été vendus dans le monde depuis la création de ce modèle en 1938. 
La Coccinelle a ainsi dépassé depuis 1972 le record de la [size=16]Ford t et est devenue la voiture la plus produite de l'histoire de l'automobile et la plus vendue dans le monde. 
[/size]
 
 la [size=14]Split Window (1938 - 1953)[/size]

[img:f074]http://www.oldbug.com/zw3[1].jpg[/img:f074]

l'[size=14]Ovale (1953 - 1957)[/size]


 
Et içi c'est une photo de la dernière cox en 2003.





J'adore les voitures!!!  bonne visite     bonne  journée00 Ninnenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)   Mer 22 Fév - 11:44

Voitures anciennes





































bonne après midi 1      Ninnenne     blog de partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)   Sam 25 Fév - 10:17

voiture anneé 50..60..70..80..90

2 ch


Modernisme campagnard avec l'arrivée de la première 2 CV dans nos campagnes (1948)
Remarquez la présence d'un feu d'éclairage unique à l'arrière gauche. Absence de chauffage, pas de rétroviseur, les essuie glace fonctionnaient manuellement.
Vitesse maxi 60 km/h Consommation : 3 litres aux 100 kms La plaque de cette 2 CV est une immatriculation provisoire.
Il s'agit du premier modèle sorti le 7 octobre 1948 des usines Citroën.

malus


Le malus automobile serait durci à 8.000 euros en 2014
Le gouvernement devrait durcir le système du bonus-malus pour l'achat de véhicules automobiles l'an prochain en portant à 8.000 euros la pénalité sur les voitures les plus émettrices de CO2, rapporte le quotidien
 Le gouvernement devrait durcir le système du bonus-malus pour l'achat de véhicules automobiles l'an prochain en portant à 8.000 euros la pénalité sur les voitures les plus émettrices de CO2, rapporte le quotidien Les Echos sans citer de sources.
"Le malus, qui renchérit le coût d'achat des véhicules les plus polluants, sera durci.
Son montant maximum devrait passer de 6.000 euros à 8.000 euros pour un niveau d'émissions de CO2 inférieur au seuil actuel", selon le journal qui ajoute que la mesure rapporterait 100 millions d'euros à l'Etat en 2014. L'Etat est confronté à un système en déficit depuis sa mise en place en 2008, les revenus issus du malus ne lui permettant pas de compenser les dépenses liées au versement du bonus lors des achats de voitures propres.
"Le bonus devrait, lui aussi, être raboté et recentré sur les véhicules les plus 'propres'", écrivent Les Echos.
Le dispositif du bonus-malus est durci chaque année, d'une part avec l'augmentation du malus et d'autre part avec un abaissement du seuil auquel l'acquéreur d'une voiture propre peut bénéficier du bonus afin d'encourager les automobilistes à s'orienter vers les voitures les plus propres du marché.

Chevrolet Cavalier


Lancée en 1981, la Chevrolet Cavalier s'est vendue à plus 6,2 millions d'unités jusqu'en 2005 et la quatrième génération. La berline américaine misait alors sur sa fiabilité et ses prix accessibles.

Renault Clio


Commercialisée depuis 1990, la Renault Clio devient rapidement le véhicule le plus vendu du marché français. Vingt-trois ans et quatre générations plus tard, la Renault Clio est l'une des voitures les plus populaires au monde avec 11 millions d'exemplaires écoulés. Voir le test Renault Clio 4

Cutlass


Fabriquée entre 1961 et 1999, l'Oldsmobile Cutlass deviendra dans les années 1970, l'un des modèles les plus vendus sur le marché nord-américain. Avec 12 millions d'exemplaires écoulés au travers des six générations, la Cutlass aura marqué l'automobile "made in USA

ford


La Ford T est l'une des toutes premières voitures produites en série. "Celle qui mit l'Amérique sur des roues" a été vendue à près de 16,5 millions d'exemplaires entre 1908 et 1927

Coccinelle


Longtemps modèle unique de la marque, la Volkswagen Coccinelle est tout simplement appelée "Volkswagen" à ses débuts. Surnommé "Käfer" en Allemagne, "Beetle" dans les pays anglo-saxons, ou "Fusca" au Brésil... Le modèle s'est écoulé à plus de 22 millions d'exemplaires. Sa ligne intemporelle a littéralement traversé les âges et les modes. Volkswagen commercialise actuellement la troisième génération de Coccinelle

toyota


 Produite depuis 1966, la [size=13]Toyota Corolla s'est écoulée à plus de 39 millions d'exemplaires. La compacte japonaise a été déclinée dans diverses carrosseries (coupé, berline, monospace) et en est aujourd'hui à sa onzième génération.       [/size]

Rolls-Royce


Rolls-Royce est l'une des plus célèbres marques du haut de gamme automobile. Le constructeur britannique s'est forgé au fil des années une excellente réputation. Aujourd'hui encore, la firme est synonyme d'exception. La preuve : la dernière Rolls-Royce Phantom Drophead Coup est vendue à plus de 500 000 euros et le reste de la gamme Phantom dépasse les 400 000 euros.

ferrari


Considérée comme la plus belle Ferrari de tous les temps, la 250 GTO est également réputée pour être la meilleure jamais construite. La pureté de sa ligne, le V12 à l'avant et un pedigree en compétition impressionnant, l'Italienne fait partie à juste titre, des sportives qui auront marqué l'histoire. La seule raison d'être de la 250 GTO tenait à l'homologation d'une version de course, de ce fait, seulement 36 exemplaires ont été produits. Cette rareté fait de la Ferrari 250 GTO l'un des modèles les plus recherchés par les riches collectionneurs, prêts à débourser 35 millions de dollars

bon week-end      Ninnenne     blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)   Sam 25 Fév - 10:59

Maserati

Maserati A6 GCS Mille Migla de 1953

Jaguar

Jaguar Type E 4.2 l Série 1 de 1965

Honda

Honda Civic de 1972

[size=24]Ferrari

[/size]

Ferrari 275 GTB/C Berlinetta de 1965
[size]

Panhard

[/size]

Panhard Levassor 24 CT Cabriolet de 1964.
[size]

Renault

[/size]

Renault 17 de 1976
[size]

Lancia

[/size]

Lancia Stratos Groupe 4 de 1974
[size]

Vespa

[/size]

Vespa 400 de 1957
[size]

Mirage

[/size]

Mirage Gulf de 1969
[size]

Peugeot

[/size]

Peugeot 202 BH Berline découvrable de 1948
[size]

Peugeot

[/size]

Peugeot 203 limousine commerciale de 1956
[size]

Ferrari

[/size]

Ferrari Dino 246 gt de 1969
[size]

Renault 5

[/size]

Renault 5 Turbo de 1986
[size]

Peugeot 204 Coupé de 1967

[/size]

Peugeot 204 Coupé de 1967 204 Coupé de 1967
[size]

Simca 1000

[/size]

Simca 1000 Rallye 3 de 1978
[size]

BMW

[/size]

BMW 700 RS de 1961
[size]

Citroën Méhari

[/size]

Citroën Méhari "le Zèbre" de 1968.
[size]

Porsche

[/size]

Porsche 356 B Coupé 1 600 S de 1962. Elle a appartenu à Madame Claude Pompidou
[size]

Sauber Mercedes

[/size]

Sauber Mercedes C9 de 1989
[size]

Citroën GS X2

[/size]

Citroën GS X2 "Aux Flèches" de 1976


bon week-end      Ninnenne      blog de partage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)   Jeu 2 Mar - 11:47

Mercedes-Benz


Mercedes-Benz 300 SL de 1952


BMW

BMW 2002 Turbo de 1973

ancia Astura

ancia Astura 4th Series Cabriolet réalisée par la carrosserie Boneschi de 1938

Porsche

Porsche 911 2.0 E de 1968

Bugatti

Bugatti Type 46 de 1930

[size=24]Peugeot 205

[/size]

Peugeot 205 Turbo 16 de 1985
[size]

Skoda Felicia

[/size]

Skoda Felicia Cabriolet de 1959
[size]

Talbot Lago

[/size]

Talbot Lago Type T26 Grand Sport de 1947
[size]

Porsche

[/size]

Porsche 911 S 2.4 L de 1972
[size]

Avions Voisin

[/size]

Avions Voisin C25 Aérodyne de 1934

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)   Jeu 2 Mar - 12:02

Renault Alpine

Renault Alpine A110 de 1977

[size=24]Delahaye

[/size]

Delahaye V 12 type 145 de 1937
[size]

Bugatti

[/size]

Bugatti Type 57SC Atlantic de 1936
[size]

Hispano-Suiza

[/size]

Hispano-Suiza Type H6 C de 1924
[size]

Delahaye

[/size]

Delahaye V 12 type 145 de 1937
[size]

Porsche

[/size]

Porsche est l'un des constructeurs automobiles les plus prestigieux. Plongez dans son histoire à travers 24 de ses modèles les plus marquants. Baptisée "Type 64", la première Porsche est élaborée en 1939. Basée sur la Coccinelle de Volkswagen, cette première automobile fut fabriquée en trois exemplaires destinés à la course. Parmi les modifications appliquées à la "voiture du peuple", une attention toute particulière est portée à l'aérodynamique. Les tests effectués en soufflerie produiront ce véhicule aux allures de soucoupe volante, fait d'aluminium et capable d'atteindre 145 km/h
[size]

Tout sur la Volkswagen Golf

[/size]

De 1974 à 2007, plus de 25 millions de Golf ont été produites. Née de la volonté de faire évoluer la Coccinelle, elle est toujours commercialisée. Cinq générations de Golf ont ainsi vu le jour en quelques décennies. A titre de comparaison, la Renault 5, gros succès à cette époque, n'a été produite qu'à 5 millions d'exemplaires
[size]

Le projet 337

[/size]

"Projet 337". C'est le nom du projet qui a fait naître la toute première Golf. Il débute en 1970, lorsque Volkswagen décide de faire évoluer la Coccinelle. Pour cette nouvelle voiture, on produit une variante de 70 Cv du moteur de l'Audi 80. Le véhicule voit le jour en 1974. En 2002, avec près de 22 millions d'unités, la production de Golf dépasse celle de la Coccinelle, dont la fabrication s'arrête l'année suivante. Le pari est donc réussi pour le constructeur. Le projet 337 est ainsi à l'origine d'une formidable saga qui dure depuis plus de 30 ans, et qui semble avoir encore de beaux jours devant elle.
[size]

La GTI, un modèle mythique

[/size]

La GTI (la version sport) est sans doute la Golf qui a connu le plus vif succès. Sortie en 1975, elle se différencie par un volant à trois branches, un chassis abaissé, une calandre entourée d'un filet rouge et un moteur de 100 Cv.
[size]

Un cabriolet très apprécié

[/size]

Version cabriolet de la Golf, la GLI sort en février 1979 et est produite jusqu'en 1993
[size]

L'époque de la Golf 2

[/size]

La Golf 2 est commercialisée dès 1983. Une nouvelle GTI, entièrement redessinée et plus spacieuse, est mise sur le marché. La GTI évolue ensuite en GTI 16S en 1985, dont deux éditions limitées sortent respectivement en 1988 et 1990 : la Match 16S et l'Edition One. A la fin 1991, l'année de l'arrêt de sa commercialisation, on dénombre plus de 6 millions de Golf 2
[size]

A chacun sa Golf

[/size]

A la fin de l'année 1984, Volkswagen propose une version familiale : la Jetta GT. Fin 1987, c'est au tour de la Cup d'être commercialisée. Limitée en équipement, elle est aussi moins onéreuse
[size]

La version 4X4

[/size]

Trois ans plus tard, apparaît la Golf Country, mise sur le marché pendant seulement 2 ans. Il s'agit d'une version 4X4
[size]

La Synchro

[/size]

La Golf 2 Synchro sort en août 1986. Elle est pourvue d'un moteur de 90 ch, pour une cylindrée de 1800 cm3, et d'un pot catalytique
[size]

La G60

[/size]

En février 1990, Volkswagen commercialise la G60. Elle atteint une vitesse maximale de 216 km/h et est équipée de l'ABS, de la direction assistée et d'un système antipatinage EDS
[size]

La Golf Rallye

[/size]

La Golf Rallye sort en juin 1989. Elle est équipée d'un moteur délivrant 160 chevaux, du système de freinage ABS et de la direction assistée. Elle n'est produite qu'à 5000 exemplaires.
[size]

La Golf 3

[/size]

La Golf 3 sort en 1991. Ses courbes sont plus arrondies et elle est dotée de plus nombreux équipements tels que l'ABS, l'antipatinage EDS, ou encore les vitres et rétroviseurs électriques. Suivent ensuite la VR6, la GTI 16S, le cabriolet et même le Variant, version break de la Golf. La série continue jusqu'en 1998 avec la Golf 3 Synchro, l'Ecomatic, la GTI Edition et enfin la GT TDI. Près de 5 millions d'unités de Golf 3 ont été produites
[size]

La VR6, nouvelle star

[/size]

Dans l'ère des Golf 3, la VR6 est la nouvelle star, tout comme l'a été la première GTI. Présentée en 1992, elle est dotée d'un moteur de 174 ch, pour une cylindrée de 2 792 cm3. Parmi ses équipements, on peut citer les sièges baquets réglables en hauteur, l'ABS et l'antipatinage EDS, le volant en cuir ou encore les vitres et rétroviseurs électriques. Mais surtout, la Golf est équipée d'un moteur comportant 6 cylindres disposés en V, le "V6".
[size]

La Golf 4

[/size]

Ci-dessus, les trois principales versions de la Golf 4 : le cabriolet, le break et la Golf Pack, qui dispose d'une peinture métallisée. La Golf 4 est présentée fin 1997. A l'arrêt de sa commercialisation, en 2003, plus de 4 millions d'exemplaires sont sortis des usines
[size]

La R32

[/size]

La Golf R32, d'une puissance de 241 chevaux, sort en 2002. Elle n'est produite, en france, qu'à 200 exemplaires. Son châssis est plus bas que les Golf 4 de série et elle est munie d'un pot d'échappement à deux sorties ainsi que de 8 airbags
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 24439
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)   Jeu 2 Mar - 12:09

BMW 528i de Mesrine

Décidément l'histoire n'a pas toujours été tendre avec le constructeur bavarois. 2 novembre 1979, la BMW 528i E12 fait les gros titres de la presse. Jacques Mesrine est pris au piège par la brigade anti-gang du commissaire Broussard, porte de Clignancourt à Paris. Mesrine et sa compagne, Sylvia Jeanjacquot, sont bloqués par un fourgon banalisé duquel surgissent quatre tireurs de la brigade de recherche et d'intervention. Jacques Mesrine est abattu par 19 balles. Les images de la voiture criblée d'impacts fera alors le tour de France. La BMW 528i marron de "l'homme aux 1 000 visages" est d'ailleurs restée bâchée pendant 28 ans dans une fourrière de la police, avant d'être détruite dans une casse d'Athis-Mons en mai 2007. La voiture a connu un nouveau regain d'intérêt lors de la sortie en 2008 des biopics sur Mesrine, L'Ennemi public n°1 et L'Instinct de mort

La Bande à Baader en BMW 2002

Début des années 1970, la Fraction Armée Rouge, ou "Bande à Baader", fait régner la terreur en Allemagne. Le gang anarchiste commet des attentats, des enlèvements et des assassinats pour protester contre le gouvernement capitaliste de l'Allemagne fédérale. Bizarrement, le groupe révolutionnaire utilise pour ses interventions de nombreuses voitures haut de gamme (symbole même du capitalisme). La bande apprécie, tout particulièrement, la BMW 2002, réputée pour ses performances et son agilité. BMW est alors très rapidement associé au groupe terroriste d'ultra-gauche, bien loin de l'image que la marque souhaitait véhiculer. A l'époque, les Allemands plaisantent même sur la signification de "BMW" qui devient "Baader-Meinhof Wagen" (la voiture de la bande à Baader et Meinhof), au lieu de Bayerische Motoren Werke (Manufacture bavaroise de moteurs). Les barrages policiers se multipliant et l'impatience des propriétaire de BMW 2002 grandissant, un sticker humoristique "Ich gehöre nicht zur Baader-Meinhof Gruppe" ("je n'appartiens pas à la Bande à Baader-Meinhof"), voit même le jour. Si la RAF n'existe plus aujourd'hui, la BMW 2002 sera à jamais assimilée à la Bande à Baader

La Citroën Traction de Pierre Loutrel

Plus connu sous le pseudo de "Pierrot le fou", Pierre Loutrel fut l'un des premiers ennemis publics en france et leader du "Gang des tractions avant". D'abord membre de la Gestapo française, Pierrot le fou multiplie les exécutions sommaires et règle ses comptes avec la pègre de l'époque. Devenu gênant pour la Gestapo, l'homme retourne sa veste et rejoint la Résistance. A la Libération, Pierre Loutrel reprend du service dans le grand banditisme. C'est alors qu'il forme le "Gang des tractions avant", spécialisé dans les braquages à bord de Citroën 15/six. Cette équipe de braqueurs atypiques regroupera anciens de la Gestapo, résistants et même un déporté. Néanmoins, Pierrot le fou finira par se retrouver isolé car trop incontrôlable. Il décèdera après s'être tiré accidentellement une balle dans la vessie lors d'un braquage avenue Kléber à Paris

Jules Bonnot en Delaunay-Belleville 12 CV

Meneur de "la Bande à Bonnot", Jules Bonnot a révolutionné les braquages. Chauffeur expérimenté et mécanicien émérite, il est l'un des premiers gangsters à utiliser l'automobile pour commettre ses larcins. Pendant cinq mois entre 1911 et 1912, Jules Bonnot et ses complices anarchistes feront trembler les banques parisiennes. La presse les baptise alors "les bandits en auto". Une voiture marquera leur épopée tragique, la limousine Delauney-Belleville 12 CV de 1910. Les braquages font de plus en plus de morts, l'Etat souhaite réagir fermement. Retranchée dans une maison de Choisy-le-Roi, une partie de la Bande à Bonnot est littéralement encerclée par près de 6 000 policiers et militaires. Ces derniers utiliseront des bâtons de dynamite pour stopper le siège et mettre fin à l'aventure. Néanmoins, Jules et sa bande entreront dans la légende du grand-banditisme.

Ford Model A de John Dillinger

Années 1930, John Dillinger pille les établissements bancaires du pays et devient très vite l'ennemi public numéro 1. Galvanisé par cette réputation, "Dan la tête brûlée" multiplie les crimes à bord de sa Ford Model A V8 3.3 de 40 ch. Equipé d'un tel engin, qui dépasse les 100 km/h (un record pour l'époque), John réussit toujours à semer le FBI. 22 juillet 1934 : John Dillinger est identifié par le FBI à Chicago, alors qu'il se rend au cinéma pour voir Manhattan Melodrama (L'Ennemi public n°1 en français, ça ne s'invente pas) avec Clark Gable. A la sortie du film, le gangster est tué par trois balles tirées par le FBI. Sa Ford Model A devient alors une véritable légende aux Etats-Unis. Conservée par la famille Dallinger pendant de nombreuses années, la voiture sera revendue puis restaurée. En 2009, la Ford reprend du service dans le film Public Enemies, basé sur la vie de John Dillinger. Elle sera ensuite vendue 165 000 dollars lors d'une vente aux enchères

Al Capone en Cadillac Town Sedan

Parrain de la mafia de Chicago entre 1925 et 1932, Al Capone, surnommé "Scarface", est la figure du crime organisé américain pendant la Prohibition. L'un des symboles de la puissance d'Alphonse Capone est sans conteste sa Cadillac Town Sedan. Peinte en vert et noir, la voiture ressemble alors comme deux gouttes d'eau aux Cadillac de la police de Chicago. Elle s'équipe même de la panoplie complète du véhicule de police avec le gyrophare, la sirène et le récepteur d'ondes radio. Pour protéger la voiture et par la même occasion sa personne, Al Capone ordonna que la voiture soit équipée d'une carrosserie blindée pesant près de 3 000 kg. Ironie de l'histoire, la Cadillac d'Al Capone était tellement sûre et robuste que la Maison Blanche l'utilisa par la suite pour transporter le président Franklin Roosevelt. La Cadillac Town Sedan d'Al Capone a été vendue aux enchères en 2010, pour la coquette somme de 621 500 dollars, soit 458 000 euros

Les voitures des gangsters

La Ford Model A de Bonnie et Clyde, la Cadillac Town Sedan d'Al Capone ou encore la Citroën Traction de Pierrot le fou... Contre toute attente, ces modèles ont fait la une des journaux. La Ford Model 18 de Bonnie et Clyde Couple de gangsters le plus célèbre au monde, Bonnie Parker et Clyde Barrow ont marqué l'histoire des Etats-Unis pendant la période de la Grande Dépression. Dès 1932, les deux jeunes amants sont à la tête d'un petit groupe de criminels appelé "le gang Barrow", spécialisé dans l'attaque à main armée des banques et des magasins. A bord de leur Ford Model 18, les braqueurs romantiques sèment la panique dans cinq états américains, faisant tout de même 12 morts. Le voyage prend fin le 23 mai 1934, lorsque la voiture de Bonnie et Clyde est criblée de balles par un barrage policier (130 impacts ont été dénombrés sur la carrosserie

trabant

Trabant naît en 1957 dans les usines de VEB Sachsenring en ex-RDA. Son nom vient de l'allemand qui signifie "satellite" mais également "compagnon". Robuste, fiable et économique, elle devient très vite l'icône de tout un peuple. Il faut en effet parfois patienter près de 15 ans pour recevoir enfin sa Trabant. A l'instar d'autres marques, Trabant fait la promotion de sa voiture en l'engageant dans des compétitions automobiles. En 1968, deux Trabant s'offriront les 2e et 3e places du mythique Rallye de Monte Carlo dans leur classe de cylindrée. De 1957 à 1962, Trabant produit le modèle P 50. Puis la P 601 prend le relais entre 1964 à 1991. Entre 1957 et 1991 furent fabriqués 3 051 385 exemplaires de la Trabant. La chute du mur de Berlin en 1989 provoquera la fin de l'aventure Trabant, qui ne pouvait pas lutter face à la concurrence venue de l'ouest

A suivre     bonne après midi 1    Ninnenne    blog de partage   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)   

Revenir en haut Aller en bas
 
VOITURES ETRANGERES(photos et historiques)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos de vos miniatures les plus abimées ...
» Compilation de voitures abimées
» Voitures marrantes
» liste de nom des voitures et photos
» Animaux - Félins -Le Chat sauvage d'Asie -Le Tigre - Présentation -et autres (photos,textes,historiques)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: