AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Plats préparés, combien de temps peut-on les laisser dans le frigo ?(passeportSANTE.net) + autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22813
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Plats préparés, combien de temps peut-on les laisser dans le frigo ?(passeportSANTE.net) + autres   Sam 22 Avr - 11:03

Plats préparés, combien de temps peut-on les laisser dans le frigo ?

La conservation de plats préparés a une date limite, même si les ingrédients ont été cuits. Le froid ralentit la prolifération des moisissures et des bactéries, mais seulement sur une durée définie pour chaque catégorie d'aliments...
Mode de conservation des plats préparés

Les aliments cuisinés doivent être consommés, réfrigérés ou congelés dans les deux heures suivant leur préparation. Cette durée inclut le temps pendant lequel les aliments patientent hors du réfrigérateur ou du four avant d’être servis, et le temps qu’ils passent sur la table...
Ils sont à mettre dans des récipients avec couvercle une fois refroidis. Ils peuvent se conserver aisément entre 1 et 2 jours dans la partie froide du frigo. Certains aliments tiennent plus longtemps (4 ou 5 jours) mais il faut savoir que la perte de saveurs est souvent au rendez-vous.
Les légumes

Les préparations maison à base de légumes cuits se conservent 2 à 3 jours dans un récipient hermétique, après avoir refroidi à température ambiante.
La ratatouille, la jardinière de légumes ne doivent donc pas être consommées au-delà de 48 heures, surtout si elles contiennent des tomates qui dégagent beaucoup d’acidité.
Les salades de légumes telles que salade de tomates, concombres, etc. ne se conservent pas car les légumes crus détrempent et se dégradent rapidement.
Les viandes

La viande crue du boucher ou la viande sous-vide entamée doit être consommée dans les 48 heures.
En revanche, après cuisson, cuisinée en sauce dans des plats maison ou simplement grillée, elle peut tenir un peu plus longtemps et se conserver jusqu'à trois jours, à condition d’être bien enveloppée.

Les poissons

Le poisson cru se conserve au maximum dans les 24 heures suivant l’achat.
Il est possible de le conserver jusqu’à  2 à 3 jours en le plaçant dans un film fraîcheur entouré de glace et placé dans la partie la plus froide du réfrigérateur mais ce n’est un gage de fraîcheur garanti.
S’il n’est pas consommé tout de suite, mieux vaut le cuire pour le conserver sans problème 2 à  3 jours dans le frigo dans un récipient hermétique. Les préparations à base de poisson cuit, poché ou le fumet de poisson (à mettre dans une bouteille en plastique) seront ainsi à l’abri de tout soupçon à condition d'être consommés dans les 48 à 72 heures.
Les fruits de mer et les crustacés

Attention, les fruits de mer comme les crevettes, le crabe, ainsi que les poissons crus (comme les sushis) se conservent à peine 24 heures.
Seule exception : les huîtres non ouvertes qui peuvent se consommer dans les 5 à 6 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, entourées d’un linge humide et posées à plat.
Les fruits de mer cuisinés comme les moules, les crevettes sautées ou encore les huîtres chaudes doivent être consommés dans les 24 heures suivant la préparation et être décoquillés (ou décortiqués) avant d'être mis au frigo.
Les plats mijotés

Les restes des plats mijotés sont toujours à placer au réfrigérateur dans les deux heures qui suivent leur préparation pour éviter la prolifération des bactéries.
Il faudra les manger dans les deux jours, (voire 3 jours pour certains), sans risque pour la santé.
Si l’on sait qu’ils ont peu de chances d’être mangés dans les 48 heures, mieux vaut les congeler.
Plus les aliments cuisinés sont conservés longtemps, plus grands sont les risques d’intoxication.
Les plats à base de fromage

Les plats à base de fromage, telles que les tartiflettes ou encore la tarte au Maroilles, peuvent être consommés dans les 24 heures à 48 heures après leur préparation à condition d’être entreposés dans le frigo sous film plastique.
Pour en garder toutes les saveurs au moment de la dégustation, ajoutez un filet de crème fraîche et réchauffez au four doucement à 180°C maximum.

Les plats à base de crème fraîche ou de beurre

Les plats à base de crème fraîche comme les pâtes carbonara par exemple peuvent être consommés sans problème dans les 48 heures.
Mieux vaut cependant les réchauffer à la poêle ou au four plutôt qu’au micro-ondes.
Les plats à base de beurre sont également à consommer dans les 48 à 72 heures, tout dépend ensuite des autres ingrédients qui le composent.
Les plats à base d’œufs

Les plats à base d’œufs comme les quiches lorraine et autres tartes peuvent se consommer dans les 3 à 4 jours suivant la préparation.
Les omelettes, quant à elles, ne se conservent que 2 jours.
Les œufs durs sont à consommer dans les 2 jours s’ils sont écalés ou 4 jours s’ils ne le sont pas.

Les pâtisseries et les crêpes maison

Le temps de conservation est très variable d’une pâtisserie à une autre, car cela dépend beaucoup des ingrédients de la recette. En général, il faut compter 3 jours car la crème contient des oeufs et des produits laitiers qui ont déjà été réchauffés au moment de la préparation.

Les gâteaux à base de chantilly se conserveront moins bien que les autres, 24 à 48 heures seulement.
Concernant les crêpes, elles peuvent être consommées dans du papier d’aluminium ou plastique, pendant 3 à 4 jours au réfrigérateur si elles sont cuites.
Si vous avez un excédent de pâte, versez la dans une bouteille en plastique vide et placez-la dans la porte de votre réfrigérateur en ne dépassant pas 48 heures avant de les faire cuire.
passeportSANTE.net        bon week-end   Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22813
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Plats préparés, combien de temps peut-on les laisser dans le frigo ?(passeportSANTE.net) + autres   Dim 23 Avr - 11:35

Top 10 des objets du quotidien les plus nocifs pour notre sante

Sans le savoir, nous sommes entourés d’objets néfastes pour notre santé. Pour certains, nous nous doutons des risques qu’ils font encourir à notre santé, mais pour d’autres en revanche, ils nous semblent insoupçonnables…
La montre connectée

Les risques sanitaires liés à l’utilisation d’une montre connectée font débat... La montre fonctionne en Bluetooth, en lien avec le téléphone portable. Il faut donc que l'utilisateur ait son téléphone à portée de lui en plus de la montre qu’il a autour du poignet : il subirait donc le double effet des ondes. A la fois celles des données mobiles de son téléphone et celles émises par sa montre au téléphone.
Or, on ne connaît pas encore les effets à long terme de ces ondes sur notre organisme. Certains spécialistes avancent qu’elles augmenteraient le risque de certaines maladies notamment des tumeurs au cerveau ou des leucémies

La cigarette électronique

Là aussi, l’objet fait débat. Présentée encore il y a peu comme l’alternative idéale à la cigarette car totalement inoffensive pour la santé, les risques liés à sa consommation génèrent actuellement de nombreuses controverses, notamment à propos des substances cancérigènes qu’elle pourrait contenir.
En 2013, la revue « 60 millions de consommateurs » a publié un article qui affirmait que les cigarettes électroniques pouvaient émettre des composés potentiellement cancérigènes en quantité significative. Les 3 substances mises sur le banc des accusés sont : le formaldéhyde, l’acroléine et l’acétaldéhyde, toutes trois classées comme possiblement cancérigènes.
Le téléphone portable

Objet devenu incontournable dans notre société et actuellement utilisé par 38 millions de français, le téléphone portable est régulièrement montré du doigt lorsqu’il s’agit de parler des effets délétères qu’il peut avoir sur notre santé. Maux de tête, troubles auditifs, picotements de la peau, clignements oculaires, pertes de mémoire, troubles de la concentration, bourdonnements d'oreilles...
L'Agence française de sécurité sanitaire environnementale se veut pourtant rassurante si l’on se fie à son dernier rapport. Toujours est-il qu’on recommande aux enfants d’éviter d'être en contact avec les ondes électromagnétiques des téléphones portables…
La machine à laver

Qui l’eut cru ? Notre machine à laver ne voudrait pas forcément que du bien à notre santé. Des spécialistes affirment en effet qu’une machine remplie de linge sale peut atteindre 100 millions de bactéries et ajoutent que les lavages à basse température ne suffiraient pas à toutes les éliminer.
Même si le linge paraît bien blanc et bien propre, il est encore potentiellement contaminé par des bactéries, acariens, moisissures, matières fécales... Seul un lavage à 60°C permettrait d’éliminer la totalité des germes. Pas étonnant que nos aïeuls faisaient bouillir le linge à 100°C… Si le lavage à basse température est bon pour la planète, il l’est moins pour notre santé…
Le vieux réfrigérateur

Idem pour notre bon vieux réfrigérateur qui ne contiendrait pas seulement que notre casse-croûte mais toute une ribambelle de bactéries qu’on ingère à notre insu.
Outre, les bactéries qu'ils "hébergent", les vieux réfrigérateurs peuvent affecter la couche d’ozone qui est une couche de gaz dans l'atmosphère qui filtre les rayons ultra-violets et nous protège des rayons directs du soleil.
Or, les rayons qui transpercent la couche d’ozone ont des effets dévastateurs sur la santé : cancers de la peau, problèmes de vue, etc.
Le sac à main

Certes, ce n’est pas l’objet le plus dangereux et celui auquel on aurait pensé en premier mais porter un sac à main trop lourd au quotidien a des répercussions désastreuses sur la santé. Transporter au quotidien ses clés de maison, son portefeuille, son porte-monnaie, son téléphone, sa trousse de maquillage, un bon livre, etc.  peut entraîner à terme une mauvaise posture et générer des contractures, des tendinites, de l'arthrite et des problèmes au niveau des cervicales. Mieux vaut opter pour un sac mini plutôt que maxi pour transporter  le moins de choses possibles…

Les ustensiles antiadhésifs

Ils rencontrent un vif succès grâce à leur facilité d’utilisation et à leurs vertus diététiques. Pourtant, ils sont nocifs pour la santé ! Les parois des poêles et casseroles anti-adhésives sont recouvertes d’un revêtement contenant du téflon, qui, soumis à une très haute température, libère un gaz toxique potentiellement cancérigène, et ayant des effets sur la fertilité.
Il faut donc les utiliser uniquement à feu doux, ou mieux, acheter des ustensiles en céramique…

Les sacs plastique

Depuis peu, on assiste à une prise de conscience concernant les sacs plastique. Les grandes enseignes n’en distribuent quasiment plus par préoccupation environnementale (ou par souci économique, il serait légitime de se poser la question!). 
Portés par le vent, ces sacs en plastique peuvent parcourir des dizaines de kilomètres avant de toucher le sol ou de se retrouver dans la mer.
Le plastique des océans se désagrégeant peu à peu, est ensuite absorbé par la chaîne alimentaire des océans et finit par se retrouver dans nos assiettes !
Les humidificateurs

Les humidificateurs permettent d’assurer un taux d’hygrométrie de l’air compris en 40 et 60%, ce qui est parfait pour nos organismes qui n’ont ainsi pas besoin de puiser dans leurs propres ressources en eau. Conséquences : moins de fatigue (visuelle et physique) et plus de confort.
Cependant, par gain de temps ou par souci d’économie, la plupart des utilisateurs laissent l’eau stagner dans l’appareil pendant plusieurs semaines, voire mois, ce qui est propice à la prolifération des bactéries, des champignons, de la moisissure… Cette eau, diffusée sous forme d’air que l’on respire peut alors causer des troubles respiratoires, voire de l’asthme.
Les radios-réveils numériques

Si vous dormez à proximité d’un radio-réveil numérique ou si votre installation électrique est défectueuse, votre exposition au rayonnement électromagnétique aura les effets néfastes suivants : baisse du système immunitaire, mauvaise synthèse enzymatique, troubles de l'humeur, défaut dans les apprentissages, etc.
En outre, la production nocturne de mélatonine, connue pour ses vertus anticancer sera amoindrie. Mieux vaut donc privilégier le bon vieux radio réveil à piles et à aiguilles !
Audrey Dulieux

passeportSANTE.net                                  bon week-end                                           Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22813
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Plats préparés, combien de temps peut-on les laisser dans le frigo ?(passeportSANTE.net) + autres   Dim 23 Avr - 11:44

8 conseils pour diminuer les migraines

La migraine est une pathologie très fréquente qui ne touche en général qu’un côté du crâne. Elle apparait soudainement et peut durer plusieurs heures. Bien que tout à fait bénigne, la migraine peut être très handicapante. Voici nos conseils pour diminuer les crises.
Tenir un journal des migraines

La première étape pour prévenir les crises de migraines consiste à tenir un journal des migraines pour découvrir le ou les éléments qui déclenchent les crises.
Dans ce journal, il faudra noter ce qu’il s’est passé au moment, ou avant la survenue de la crise, tous les aliments consommés, votre humeur, votre niveau de stress ou de relaxation, la nuit que vous avez passée, les conditions extérieures et toute autre information qui semble pertinente.
En découvrant ce qui déclenche la migraine, de nombreuses personnes réussissent à réduire ou à éliminer presque complètement les crises.
Surveiller son alimentation

Chez les migraineux il est important de porter une attention particulière à l’alimentation.
En effet, la faim, les excès de table, certains aliments et certaines boissons peuvent déclencher des migraines.
Voici les habitudes alimentaires conseillées en cas de migraine récurrente :

  • Mangez équilibré, sans sauter de repas.

  • Faites attention aux aliments que vous consommez : le chocolat, les noix, les fromages fermentés, la charcuterie, la sauce tomate, les boissons stimulantes ou encore le lait de vache entier sont connus pour être des déclencheurs de migraines.

  • Évitez les excès de table.

  • Buvez beaucoup d’eau, la déshydratation peut provoquer une migraine.

  • Évitez les boissons sucrées et alcoolisées, qui font également partie des déclencheurs courants de migraines. La boisson la plus citée comme étant un déclencheur de migraine est le vin rouge.

  • Modérez votre consommation de café, car si le café peut aider à calmer une crise, le sevrage de caféine peut déclencher une migraine. Ainsi, si on consomme beaucoup de caféine, la moindre baisse des niveaux de caféine dans le système peut déclencher une crise.


Fuir les atmosphères enfumées

Selon les spécialistes de la Clinique Mayo, la cigarette peut déclencher et intensifier la migraine à cause de l’effet de la nicotine sur les vaisseaux sanguins.

Une étude[1] a même montré que les fumeurs avaient davantage de crises de migraine que les non-fumeurs et que fumer plus de 5 cigarettes par jour déclenchait les crises.
Alors, si vous avez tendance à avoir la migraine, ne fumez pas ou ralentissez votre consommation et évitez les atmosphères enfumées.
Respecter son rythme de sommeil

Les migraineux n’aiment pas les changements ! Et en particulier les changements de rythme de sommeil.
En effet, le manque de sommeil est un déclencheur de migraine, mais le fait de dormir plus que d’habitude favorise aussi la survenue de migraines !
Paradoxalement, dormir reste un des meilleurs traitements contre la migraine et beaucoup de migraineux rapportent que même si les traitements médicamenteux font effet, tant qu’ils n’ont pas dormi, la crise n’est pas vraiment terminée.
Pour diminuer les migraines :

  • Adoptez un rythme de sommeil régulier qui prévoit de sept à huit heures de sommeil par nuit

  • Ne regardez pas d’écran au lit

  • Dinez plusieurs heures ou plus avant de vous coucher


Se détendre

Le stress est souvent un déclencheur de crise. Alors pour réduire la fréquence et l’intensité des migraines, il faut éviter au maximum les tensions.

Si vous êtes stressé(e), vous pouvez pratiquer un sport ou avoir recours à la relaxation : massages, sophrologie, réflexologie, yoga… Pour apprendre à lâcher prise et à évacuer le stress.
Une étude du Wake Forest Baptist Medical Center[1] publiée en 2015, a d’ailleurs montré que les adultes sujets aux migraines ayant participé à des ateliers mêlant méditation et yoga pendant 8 semaines présentaient des épisodes de migraine plus courts et moins intenses que ceux traités médicalement.
S’aider des plantes

Deux plantes montrent de bons résultats dans la prévention des épisodes migraineux : le pétasite et la grande camomille.

Le pétasite

Deux essais cliniques publiés au début des années 2000 ont démontré l’efficacité de cette plante dans la prévention de la migraine.

Dans l’un[1], la prise quotidienne d’extraits normalisés de pétasite pendant 3 mois a permis de diminuer significativement la fréquence des crises de migraine.
Dans l’autre[2] les participants ayant pris chaque jour 150 mg d’extrait de pétasite durant 4 mois ont constaté une forte baisse des attaques de migraine. 

La grande camomille

Les feuilles de grande camomille, à utiliser séchées, contiennent du parthénolide, une substance qui agit sur les neurotransmetteurs. En tisane, la grande camomille est connue pour son efficacité en traitement préventif de la migraine.
L’ESCOP et l’Organisation mondiale de la Santé reconnaissent l’efficacité des feuilles de grande camomille pour la prévention de la migraine et une étude publiée en 2005 et réalisée sur 170 participants migraineux a donné de bons résultats. Les participants ont pris durant 16 semaines soit un placebo, soit un extrait de grande camomille, à raison de 6,25 mg, 3 fois par jour. Dans le groupe traité, les crises de migraine ont été moins nombreuses que dans le groupe placebo[3].
Essayer les thérapies alternatives

L’acupuncture et l’hypnose donnent de bons résultats dans la prévention des crises de migraine.

L’acupuncture

L’acupuncture repose sur l’utilisation d’aiguilles piquées en surface des tissus cutanés.
Cette pratique est reconnue par l’OMS pour aider à prévenir les migraines et soulager leurs symptômes et les études publiées à ce jour suggèrent que l’acupuncture est aussi efficace que les médicaments pour traiter la douleur et les nausées associées aux migraines.
La technique active la production de sérotonine, pour bloquer la transmission de la souffrance. Elle permet aussi de libérer de l’endorphine, un antidouleur naturel.

L’hypnose

Durant l’état hypnotique, le corps produit de fortes quantités d’endorphine, qui apaise la douleur.
Lors d’essais en milieu hospitalier, les patients constatent après un an de suivi des périodes de plusieurs mois sans aucune crise.
Changer de pilule

Les fluctuations du taux d’œstrogène, qu’elles soient dues aux menstruations, à la prise d’une pilule contraceptive, à la grossesse ou encore à la ménopause, peuvent déclencher des migraines.

Pour les femmes sous pilule, il se peut que celle-ci soit mal supportée. Dans ce cas, parlez-en à votre médecin qui vous en prescrira une autre.
D’autre part, plusieurs études suggèrent que les migraineux manquent de magnésium et que ce déficit joue un rôle dans l’apparition de la migraine. Aussi, il a été démontré que de nombreuses femmes sous pilule manquent de magnésium, en particulier avant les règles.
Une supplémentation en magnésium pourrait alors régler le problème, parlez-en à votre médecin.
passeportSANTE.net                                  bon week-end     Ninnenne    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plats préparés, combien de temps peut-on les laisser dans le frigo ?(passeportSANTE.net) + autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plats préparés, combien de temps peut-on les laisser dans le frigo ?(passeportSANTE.net) + autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» combien de temps ??
» Combien de temps laissez vous vieillir vos tabacs?
» Combien de temps par jour consacrez-vous à la lecture ?
» combien de temps dure une lame
» Combien de temps pour peindre

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: