AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE

poemes videos creas humour
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Meilleurs posteurs
ninnenne
 
Josiane
 
lemesle jc
 
cecelle64
 
marianne
 
judithe
 
HADA
 
cocochanel
 
caline
 
Reine
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pensez à votre santé (un peu de tout)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22732
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Pensez à votre santé (un peu de tout)   Sam 12 Nov - 14:22

Remèdes oubliés - à redécouvrir ici


Remèdes oubliés - à redécouvrir ici
Chère lectrice, Cher lecteur, 

Quand j'étais petit, j'avais toujours un peu peur de ce que ma grand-mère allait nous servir à manger. 

Tourte aux blettes, radis noir, bouillon de poule, potée au chou, c'était des goûts qui n'existaient ni à la maison, ni à la cantine – mes deux parents travaillaient et ils trouvaient « tellement pratiques » les raviolis en boîte. 

Mais ma grand-mère avait d'autres habitudes étranges : 

Les remèdes étranges de ma grand-mère

Elle insistait pour nous laver les cheveux avec du vinaigre

Elle remplaçait nos bonbons par des amandes, de pruneaux et des graines d'anis

Sous notre oreiller, elle glissait toujours un sachet de lavande

Pour nous, c'était des manies vouées à disparaître. 

Et puis, il y a quelques années, j'ai commencé à me souvenir de notre vie, quand ma grand-mère était encore là : comme nos cheveux étaient doux, et brillants. 

Comme nous étions pleins d'énergie et de vitalité. 

Comme elle savait soulager nos petites « misères », sans produits ni médicaments chimiques. 

Ses tisanes au fenouil pour les maux de ventre. 

Ses bouts d'aubergine crue contre les verrues. 

Son élixir maison contre la grippe. 

Et ça marchait : nous n'avons jamais eu besoin d'antibiotiques jusqu'à son décès…

Les scandales sanitaires qu’on nous cache

J’ai souvent repensé à ma grand-mère en découvrant tous les scandales sanitaires de ces dernières années. Sans arrêt on nous annonce le retrait en urgence d’un médicament, ou d’un produit chimique ou alimentaire… alors que la population les consommait depuis des années… 

Devant ces scandales en masse, j'ai commencé à me demander si ce que j'avalais aujourd'hui serait interdit demain

La presse nous alerte tous les jours sur les dangers que pose le mode de vie moderne… mais jamais elle n’offre de solution concrète au problème. 

Néanmoins, je connais une publication qui vous dise – de façon sincère – comment vous pouvez réagir de façon positiveet améliorer votre santé : 

C'est la revue Plantes & Bien-Être. 

Plantes & Bien-Être est une revue mensuelle qui vous parle des façons de vous soigner par les plantes (phytothérapie) en respectant votre corps et la nature

En des termes simples, pratiques, terre-à-terre, elle vous indique :

  • Les huiles essentielles qui remplacent des médicaments chimiques ; 


  • Les recettes qui renforcent le système immunitaire ; 


  • Les algues qui stimulent la thyroïde ; 


  • Les légumes de votre cuisine aux vertus insoupçonnées – par exemple pour protéger vos reins ; 


  • Les épices anti-cancer cachées dans vos placards ; 


  • Les plantes relaxantes pour combattre l'insomnie. 



Tout sur les plantes médicinales qui soignent

Dans Plantes & Bien-Être, vous trouvez des informations complètes et fiables sur toutes les plantes médicinales : remèdes d'antan, remèdes perdus enfin redécouverts, dernières études cliniques concluantes, découvertes nous venant d'autres continents, les plats qui vous font du bien, les plantes essentielles à cultiver dans votre jardin ou dans un bac à votre fenêtre, les « mauvaises herbes » qui sont en fait excellentes pour la santé, remèdes à préparer vous-même. 

Vous saurez quels résultats attendre de chaque plante. Face à tout problème de santé, vous serez dirigé vers une solution précise. Vos amis, vos proches sauront qu'ils peuvent compter sur vous pour les éclairer dans l'univers des plantes médicinales, complexe et riche. Complexe avec plus de 800 000 espèces connues. Riche de solutions alternatives pour la plupart des maux.

Toutes les plus anciennes traditions médicinales

Mais Plantes & Bien-Être donne aussi la parole à des herboristes et des guérisseurs issus des plus anciennes traditions : usage des « simples », médecine ayurvédique d'Inde, médecine médiévale d'Hildegarde de Bingen, et même guérisseurs d'Afrique. 

Quoi qu'en pensent les absolutistes de la médecine moderne, nos ancêtres ont été soignés durant des siècles par des personnes qui ont hérité de traditions millénaires, bâties sur les observations, l'expérience et la sagesse des anciens. 

Les cataplasmesinfusions et décoctions étaient utilisés couramment contre les brûlures, l'eczéma, l'herpès, les douleurs articulaires ou encore les névralgies. Le mélèze servait en cas d'infections récidivantes au niveau de la sphère ORL (otites, sinusites, laryngites…). La mélisse qui améliore la qualité de vie en cas de côlon irritable. 

Avoir voulu faire table rase de ces savoirs ancestraux a entraîné un gâchis colossal, qu'on commence seulement maintenant à mesurer. 

Aujourd'hui, le fil de la tradition et notre lien intemporel avec la Nature ont été coupés, en grande partie volontairement, ou du moins en profitant du fait que les patients étaient en train de regarder ailleurs. 

Mais le savoir n'est pas perdu : au contraire, les spécialistes d’aujourd’hui en savent plus qu'aucun de leurs prédécesseurs. Nous avons réuni les meilleurs d'entre eux dans le comité de rédaction de Plantes & Bien-Être :

Les meilleurs experts

Plantes & Bien-Être étant la référence santé pour des dizaines de milliers de foyers, nous n'avons admis au comité de rédaction que les meilleurs experts : 

Le Docteur Franck Gigon ex-chargé de cours au diplôme universitaire de phytoaromathérapie de Paris XIII, est spécialiste des plantes, de l'aromathérapie, conférencier et auteur de nombreux livres de référence dont « Se soigner par les plantes pour les Nuls » et « La vérité sur les plantes qui soignent » ; 

Le Docteur Daniel Scimeca, spécialiste des plantes, président du syndicat de la médecine homéopathique ; directeur d'enseignement à la Société médicale de biothérapie, formateur de médecins et pharmaciens, et lui aussi auteur de nombreux ouvrages sur la santé naturelle ; 

Le Dr Danielle Roux, pharmacien, scientifique et rédactrice en chef de la revue « Revue de Phytothérapie Européenne » ;

Christophe Bernard, diplômé de la Southwest School of Botanical Medicine et créateur du « Jardin des Plantes Médicinales » ; 

Ainsi que le Dr Jacques Labescat (phytothérapeute), Alessandra Moro Buronzo et Nicolas Wirth (naturopathes). 

Malgré leurs diplômes, ces experts ont été sélectionnés sur leur capacité à parler des plantes de façon simple et compréhensible par tous, surtout si vous n'avez aucune connaissance en botanique actuellement.

Dites non à la folie du « tout chimique »

Plantes & Bien-Être est fait par ces experts convaincus que, depuis quarante ans, on est allé trop loin dans le tout produits chimiques. 

Nous ne faisons la morale à personne : avec les antibiotiques et les rayons X, des médecins ont pu croire de bonne foi que le passé était « dépassé ». Ils ont fermé la porte sur des siècles d'expériences qui n'entraient pas dans leur schéma de pensée, sans en mesurer les conséquences. 

Mais quels sont les progrès réels qui ont été faits, ces trente dernières années, par la médecine officielle ? La réalité, c'est qu'on constate une progression inquiétante des cas d'arthrose, de diabète, de maladies cardiovasculaires, de dépression, de problèmes de peau, d'insomnie, de cancer. 

Ces maladies ne cessent de se développer mais les traitements piétinent. Les plus grands progrès dans nos hôpitaux ne concernent pas les solutions, mais les soins palliatifs, qui permettent d'atténuer les douleurs, souvent horribles, et souvent provoquées par... les traitements médicaux eux-mêmes ! 

Certes, nous consommons aujourd'hui plus de boîtes de médicaments que jamais auparavant. Mais cette surmédicalisation prépare une baisse de l'espérance de vie, et en particulier de l'espérance de vie en bonne santé, des nouvelles générations. 

Si vous avez entre trente et soixante-cinq ans, vous pouvez vous apprêter à vieillir plus vite et moins bien que la génération de vos propres parents. C'est une conséquence inéluctable de l'exposition au stress, aux polluants, aux produits chimiques, aux médicaments donnés avec trop peu de discernement.

Gagner des années de vie en bonne santé

Et pourtant, un usage intelligent des plantes médicinales permet au contraire de gagner des années de vie en bonne santé. À condition de ne pas se couper volontairement des solutions qu'elles proposent :

  • Face à une infection, on sait qu'il ne faut plus dégainer systématiquement les antibiotiques. Ceux-ci détruisent indifféremment bonnes et mauvaises bactéries, dérèglent votre flore intestinale, affaiblissent votre système immunitaire en et favorisent l'apparition de souches résistantes. Les médecines naturelles offrent au contraire des dizaines de solutions respectueuses de la nature qui renforcent votre organisme : probiotiques, extraits de pépin de pamplemousse, propolis (résine d'abeille), huile essentielle d'origan, de thym, découvrez les mille et une manières de lutter contre les infections sans antibiotiques avec Plantes & Bien-Être ; 


  • Contre les douleurs articulaires, la cortisone et les anti-inflammatoires (aspirine, diclofénac) ne font que masquer le problème. Et encore leur effet est-il seulement provisoire. Pourquoi ne pas vous tourner vers des substances naturelles comme le MSM (issue de la pulpe de pin), l'harpogophytum ou « griffe du diable », le thé vert, le curcuma, la reine-des-prés, boswéllie, liane du Pérou et la bétaïne glycine (issue de la betterave à sucre) qui diminuent la douleur et participent à la reconstruction du cartilage ? Les massages aux huiles essentielles peuvent eux aussi, être efficaces. 


  • Touché par la dépression, vous pouvez bloquer vos pensées négatives avec des médicaments. Mais souvenez-vous aussi que votre cerveau est un organe comme les autres. Peut-être a-t-il tout simplement manqué, depuis trop longtemps, de substances indispensables à son entretien, comme certains acides gras qu'on ne trouve plus dans l'alimentation moderne ?? Vous pourriez aussi essayer certaines l'aromathérapie, le millepertuis, la rhodiole, l'actée à grappes noires, et même explorer les plantes relaxantes et sédatives, comme la valériane, la passiflore, la mélisse, l'aubépine, et le houblon… 


  • Les maladies cardiovasculaires sont des maladies du mode de vie ; faire baisser votre hypertension ou votre taux de cholestérol avec des médicaments chimiques ne diminue pas le risque d'infarctus ni d'AVC (accident vasculaire cérébral). En revanche, vous pouvez réduire votre risque d'accident cardiaque en changeant d'alimentation, et par la phytothérapie, l'aromathérapie et l'Ayurvéda. Il se trouve que les chercheurs viennent de redécouvrir les fruits de l'alma, un arbre sacré, qui réduisent l'hypertension artérielle. 



Vous lirez tout cela dans Plantes & Bien-Être. 

Plantes & Bien-Être aborde également sans hésiter les thérapies complémentaires et alternatives contre le cancer. Elle donne la parole à des médecins qui s'attaquent aux maladies les plus graves, y compris celles qui ont été déclarées incurables par la médecine officielle. 

S'il existe une plante pour vous soigner, vous en serez informé dans Plantes & Bien-Être.

Entrez dans un monde de nouvelles possibilités thérapeutiques

Au fond, la seule condition pour devenir lecteur de Plantes & Bien-Être est d'être ouvert à la nouveauté. Si la médecine moderne échoue, cela tient largement à l'esprit doctrinaire et borné qui règne dans certains milieux scientifiques, qui refusent de reconnaître les résultats de siècles ou de millénaires d'expériences réalisées par d'autres cultures. 

Nous n'avons pas cette approche. Pour nous, ce qui importe, ce sont les résultats. Et qui peut nier que les plantes médicinales ont des résultats ?

  • contre les lombalgies, des douleurs de dos souvent intolérables qui sont la première cause d'absentéisme au travail, prendre de la scrofulaire noueuse ; 


  • le ginkgo biloba et l'eleutherococcus senticosus (ginseng sibérien) améliorent le fonctionnement des neurones ; 


  • le plantain lancéolé est un traitement de fond naturel contre l'asthme ; 


  • la mélisse améliore la qualité de vie en cas de côlon irritable. 



Et il en va de même pour de nombreuses maladies très répandues :

  • le fucus (algues) stimule la thyroïde ; 


  • le mélèze renforce votre système immunitaire, il est traditionnellement recommandé en cas d'infections récidivantes, surtout au niveau de la sphère ORL (otites, sinusites, laryngites…) ; 


  • le desmodium, le chardon-marie, le fumeterre réduisent les effets indésirables des médicaments chimiques sur le foie ; 


  • le radis noir, la piloselle, le curcuma protègent les reins. 



Mais si vous ne décidez pas de prendre vous-même votre santé en main maintenant...

Vous pourriez avoir à attendre des années !

En effet, la triste réalité est que le « système de santé » est devenu une machine aveugle : les patients ne sont plus vraiment la priorité. Et vous pourriez donc attendre des années, ou des dizaines d'années avant qu'un médecin ne décide spontanément de vous parler de plantes qui soignent. 

Vous commencez à vous en apercevoir lorsque vous allez à l'hôpital. Certains médecins n'ont même plus le temps de vous écouter. Même l'auscultation, geste de base sans lequel aucun diagnostic sérieux n'est possible, est parfois « oubliée ». Une ordonnance griffonnée à la hâte, le tiroir-caisse, et vous vous retrouvez seul, face à votre maladie et à vos douleurs. Il n'y a parfois même plus de dialogue

Alors bien évidemment, cette hâte, souvent dictée par des impératifs financiers, conduit à vous priver de remèdes naturels, qui demandent du temps, une réflexion commune, de la curiosité pour aller chercher ailleurs, et le courage de sortir des sentiers battus de la médecine officielle. 

Et c'est pourquoi Plantes & Bien-Être a réellement une valeur inestimable.

Plantes & Bien-Être vous en dit plus que votre médecin ne le peut (ou ne le veut...)

Il faut bien comprendre ceci : 

Même si votre médecin le pouvait, la probabilité est qu'il ne voudrait pas vous indiquer toutes les solutions qu'offrent peut-être les médecines alternatives à vos problèmes de santé. 

En effet, les médecins risquent toujours des poursuites s'ils proposent un traitement alternatif, y compris si ce traitement ne provoque aucun effet indésirable. Ils ne sont tranquilles que s'ils vous prescrivent les remèdes approuvés officiellement, même si cela tourne mal pour vous. 

Cela peut sembler incroyable mais prenez l'affaire Médiator : seuls sont inquiétés les médecins qui avaient prescrit le Médiator en dehors de son usage approuvé par les autorités sanitaires. Ceux qui avaient suivi les recommandations officielles (prescrire le Médiator pour le diabète) peuvent dormir sur leurs deux oreilles, même si leurs prescriptions ont causé des morts !! (je veux dire, « dormir sur leurs deux oreilles » du point de vue juridique bien sûr, car je ne doute pas que les milliers de médecins qui ont involontairement déclenché chez leurs patients de graves problème de cœur – ou la mort – en prescrivant du Médiator, éprouvent aujourd'hui un sincère repentir). 

Cette situation est absurde, mais c'est comme ça. Il ne faut pas s'étonner alors, que des centaines de milliers de patients passent des semaines, des mois, des années dans l'inquiétude, la maladie, la douleur, alors qu'une solution naturelle est peut-être à la portée de la main. 

À leur place, combien seriez-vous prêt à payer pour avoir cette information ?? 

Si vous me demandez à moi, je dirais des centaines d'euros

Mais la revue Plantes & Bien-Être ne coûte pas des centaines d'euros. Elle ne coûte même pas cinquante euros. 

L'abonnement au tarif normal est de 39 euros par an pour la version électronique. 

Mais aussi accessible que ce prix puisse paraître, vous n'avez même pas à débourser cela pour vous abonner pendant un an à Plantes & Bien-Être

En effet, vous pouvez bénéficier, pour une période limitée, d'une offre spéciale d'essai avec une réduction exceptionnelle, de plus de 50 %. 

Cela porte le montant d'abonnement d'un an à la revue Plantes & Bien-Être à seulement 19 euros, un prix dérisoire par rapport aux changements qu'elle peut apporter dans votre vie, et celle de vos proches.

Plantes & Bien-Être existe aussi en format papier

La version électronique est l'option la moins chère que nous puissions vous offrir mais, moyennant un supplément, vous pouvez aussi recevoir chaque mois Plantes & Bien-Être chez vous en format papier, imprimé, par la Poste. 

Chaque numéro fait 32 pages. Cela peut donc être long et fatiguant à lire sur écran. L'imprimer peut coûter cher, à la longue, et il n'est pas toujours facile d'archiver des feuilles volantes. 

Nous vous envoyons donc, si vous le souhaitez, vos numéros de Plantes & Bien-Être en format papier, reliés, bien exécutés. Ce sera pour vous plus agréable à consulter et plus facile à conserver. 

Toutefois, l'imprimer, le mettre dans une enveloppe adressée à votre nom, et payer le timbre pour la France nous coûte 1,50 euro par numéro, ce qui nous oblige à vous demander une participation supplémentaire de 15 euros par an (douze numéros). L'abonnement papier coûte donc 19 euros (offre spéciale en format électronique), plus 15 euros, soit en tout 34 euros par an pour la France métropolitaine. 

Nous vous proposons aussi de recevoir Plantes & Bien-Être au format papier en Europe et dans le monde entier. Il faut alors compter un coût supplémentaire d'acheminement selon le pays dans lequel vous vous trouvez. 

Et pour rendre votre abonnement d'essai encore plus simple, et vous ôter toute arrière-pensée, vous avez la garantie suivante :

Remboursement à 100 % sur simple demande

Je veux dire par là que si, après trois numéros de Plantes & Bien-Êtrevous jugiez que la revue ne vous apporte pas bien plus de solutions et de résultats que vous n'en attendiez, écrivez-nous simplement un petit mot, même par simple courrier électronique, ou téléphonez-nous et nous vous rembourserons votre abonnement. Intégralement. Sans poser aucune question. 

C'est aussi simple que ça. De votre côté, vous conserverez tout ce que vous aurez reçu de notre part, gratuitement, en remerciement d'avoir fait un essai à Plantes & Bien-Être

Vous admettrez que je peux difficilement faire plus. 

Comment pouvons-nous offrir une telle garantie de satisfaction ? Parce que nous savons qu'il est rarissime qu'une personne nous demande à être remboursée. En fait, nos lecteurs sont si contents de recevoir nos informations que beaucoup nous écrivent des mois avant la fin de leur abonnement pour s'assurer qu'ils seront bien renouvelés pour l'année suivante. 

Ils réalisent que, aujourd'hui, il est risqué de laisser sa santé entre les mains d'un système qui vous traite comme un numéro. Se priver du soutien de Plantes & Bien-Être serait pour eux un dangereux retour en arrière. 

Bien sûr, je pourrais continuer des heures sur le sujet, vous envoyer des témoignages émouvants de lecteurs, mais je veux respecter votre temps. 

Pour recevoir, chaque mois, dans votre boîte électronique, la revue Plantes & Bien-Être remplie de conseils de santé exclusifs, incluant les noms des produits naturels, leur prix, où les trouver, les dosages, et l'avis des meilleurs spécialistes dans chaque discipline, sans aucune publicité, cliquez maintenant sur le bouton « Continuer » ci-dessous. 

Et n'oubliez pas que vous bénéficiez d'une réduction sur le prix d'abonnement ET d'une garantie satisfait ou remboursé totale jusqu'à avoir reçu votre troisième numéro. Ensuite, vous pourrez toujours demander le remboursement de votre abonnement, mais il sera fait au prorata des numéros que vous n'aurez pas encore reçus. 

Sincèrement, 

Jean-Marc Dupuis 



bonne après midi 1     Ninnenne  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22732
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)   Sam 12 Nov - 14:48

Les siestes, pourquoi, quand, comment ?
Existe-t-il une bonne méthode pour faire la sieste ? Reste-elle utile une fois passée l'enfance ? Tout ce qu'il faut savoir sur la sieste et comment bien la "pratiquer"...

Les bienfaits de la sieste

Les bienfaits de la sieste sont nombreux. Elle permet de prévenir les troubles de la vigilance et de l’attention, et favorise la concentration.
Par ailleurs, elle stimule la mémoire et la créativité. Sur le plan préventif, elle diminue les risques de maladies cardio-vasculaires, réduit la tension et renforce le système immunitaire. En outre, elle rend de bonne humeur !...
Ce qui se passe quand on manque de sommeil


Toutes les études convergent en ce sens : les français dorment mal et trop peu ! Or les effets du manque de sommeil sur l’organisme se ressentent de manière néfaste à plusieurs niveaux : stress, manque de concentration, sautes d’humeur, etc.

Les siestes permettent donc de rattraper le sommeil perdu à condition de ne pas excéder 30 minutes, sans quoi elles ne feraient qu’aggraver les symptômes liés au manque de sommeil.
Les siestes, pourquoi, quand, comment ?


Quand faire la sieste ?

La sieste peut se pratiquer à n’importe quel moment de la journée (excepté en fin de journée).

Le coup de pompe se fait cependant souvent sentir après le déjeuner, en raison du processus de digestion. On l'observe donc aussi après le petit-déjeuner et le repas du soir. A l’inverse, l’envie de dormir est absente chez les individus qui sautent le repas du midi.
Où faire la sieste ?


Au bureau, dans les transports en commun, etc., la sieste peut se pratiquer n’importe où en fonction des aptitudes de l’individu au lâcher prise.

Si certains auront besoin d’un environnement calme et propice au repos, d’autres seront capables de s’endormir dans un brouhaha général...
Dans quelle position faire la sieste ?


Le tout est de se sentir à l’aise en veillant à adopter une bonne posture sous peine de se réveiller avec des douleurs musculaires et articulaires.

Le mieux est d’être allongé(e) mais si c'est impossible, on veillera à bien se caler dans le fond de son siège pour garder le dos bien droit, avec la tête légèrement penchée en arrière, posée sur l’appui-tête ou au contraire, penchée en avant. Les pieds seront bien à plat sur le sol. L’ensemble des muscles doit être parfaitement détendu et la respiration profonde.
Combien de temps faut-il faire la sieste ?


Une sieste « standard » dure environ 20 minutes. Sa durée dépendra surtout de chaque individu et du temps dont il dispose. La sieste est efficace si, au réveil, on ne se sent pas plus fatigué(e) qu’avant et qu’on ne se sent pas complètement déboussolé(e).

Si tel est le cas, c’est que la sieste a été trop longue et qu’il faudra revoir sa durée à la baisse la prochaine fois…
La micro-sieste


Les siestes de 10 minutes, qu’on appelle aussi micro-siestes, seraient plus bénéfiques que les siestes de 5 ou 30 minutes.

La micro-sieste permettrait d’améliorer les capacités cognitives, de redonner de l’énergie et d’accroître la vigilance.
Contrairement aux siestes plus longues, elles ne provoquent pas de somnolence post-éveil.
La sieste pour tous


La sieste est souvent délaissée à l’âge adulte, ce qui est dommage étant donné tous les bienfaits qu’elle apporte à l’organisme. Elle est donc fortement recommandée pour tous, et à tout âge, en particulier aux personnes âgées qui dorment moins bien et moins longtemps la nuit (moyenne de 6h30). Faire une sieste leur permet donc d’atteindre le quota d’heures de sommeil journalières pour rester en bonne santé.




Chez l'enfant

La sieste est un besoin physiologique chez le bébé et le jeune enfant. Elle est un complément indispensable au sommeil nocturne jusqu’aux 4 ans de l’enfant et doit durer entre 1h30 et 2h. Elle varie beaucoup d’un enfant à un autre, en fonction de ses propres besoins. Il s’agit donc d’être à l’écoute et de s’adapter : si votre enfant est grognon en fin de journée, tombe ou se fait mal facilement, pleure pour un rien, c’est qu’il a encore besoin de dormir l’après-midi. Si la sieste n’est pas possible (quand l’enfant arrive en moyenne ou grande section), il est alors important de le coucher plus tôt le soir et le week-end pour qu’il n’accuse pas une dette de sommeil.




Plus performants

Des études ont mis en évidence que la sieste augmentait les performances cognitives et psychomotrices de l’individu, ce qui se traduit concrètement par une meilleure mémorisation des apprentissages et une créativité accrue.  

Les grandes entreprises l’ont bien compris et sont ainsi de plus en plus nombreuses à l’encourager auprès de leurs employés. Demain, tous artistes et productifs grâce à la sieste ?

bonne après midi 1     Ninnenne   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22732
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)   Dim 13 Nov - 14:04

Pourquoi faut-il boire un jus de carotte tous les jours ?


Un bon verre pour une bonne journée


SOUMIS PAR VIOLETTE14 LE JEU, 09/22/2016 - 15:28



Parce que c’est mieux que le soda
Commençons par le commencement : il sera toujours préférable de boire un verre de jus de fruits chaque jour plutôt qu’un verre de soda. Car les jus de fruits (100% fruits bien entendu) sont certes sucrés, mais leurs sucres sont bien meilleurs pour la santé et mieux assimilables.
Retrouvez toutes nos recettes à la carotte.
 
Parce que le jus de carotte maison est facile à obtenir
A condition (quand même !) d’avoir une centrifugeuse, il faut savoir que le jus de carotte, contrairement à ce que l’on pourrait croire en observant cette racine si dure, est facile et rapide à obtenir. En effet, la carotte contient 90% d’eau !
Parce qu’on peut l’agrémenter facilement
Persil, orange, curcuma… On peut ajouter à notre jus de carotte tout un tas d’herbes, fruits et épices qui ne feront que rendre la dégustation encore meilleure. La carotte s’associe à de nombreux autres goûts plus ou moins corsés… Expérimentez !
Parce qu’il a un goût sucré
Oui, la carotte est un légume. Oui, vous avez l’habitude de la manger râpée avec de la vinaigrette ou en purée avec une viande. Mais son goût sucré est des plus appréciables lorsqu’on la boit en jus et qu’on a l’habitude des boissons sucrées. De quoi convaincre les plus réticents. Miam !
Parce qu’il est très riche en antioxydants
Bourré d’anti-oxydants (lutéine, B-carotène, zéaxanthine…), le jus de carotte aide à lutter contre l’apparition de certains cancers ainsi que des maladies cardiovasculaires. Un jus plein de bienfaits santé !
Parce qu’il est riche en bêta-carotène
Pour celles qui cherchent à arborer un teint joliment hâlé, rien de tel qu’une bonne dose de bêta-carotène pour activer le bronzage. Et ça tombe bien, la carotte en est la reine ! Et cerise sur le gâteau : le bêta-carotène diminue le risque de cataracte…
Parce qu’il est une source formidable de vitamines
Vitamines A, B1, B2, B3, B6, vitamine C… Le jus de carotte est une source de vitamines des plus intéressantes pour votre santé et pour garder la forme tout le long de la journée. Un grand verre le matin et vous serez au top !
Parce qu’il est riche en fibres
La carotte est un légume riche en fibres, qui facilitent notamment le transit intestinal. Et même si son jus en est moins pourvu (puisque les fibres sont majoritairement dans la chair), comme tous les jus de fruits et de légumes, il en contient quand même en quantité intéressante. Bon pour le bidon !
Une question à nos diététiciennes ? Rejoignez notre groupe d'entraide.
 
Parce qu’il est peu calorique
Avec 40 kcal pour 100 ml, le jus de carotte est moins calorique que le jus d’orange (46 kcal), le jus de banane (50 kcal), ou encore le jus d’ananas (53 kcal). Avec tant de bienfaits pour si peu de calories, le jus de carotte va combler les régimeuses !

bonne après midi 1      Ninnenne  
 

En savoir plus sur http://www.fourchette-et-bikini.fr/cuisine/aliments/pourquoi-faut-il-boire-un-jus-de-carotte-tous-les-jours-46400.html#XiJvZAQa7GQJdIW7.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22732
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)   Lun 14 Nov - 15:22

20 choses hallucinantes à faire avec une pomme de terre !

La pomme de terre, elle ne sert pas qu'à faire de la purée, des frites, ou du gratin dauphinois ! Ce légume magique regorge de tellement de vertus que l'on peut aussi bien l'utiliser dans les domaines de la santé, de la beauté, du ménage, de la maison ou du jardinage... entre autres !
 

1. Rattraper un plat trop épicé

Quand on veut cuisiner thaï ou indien mais qu'on a la main trop lourde sur le curry ou le piment, aïe aïe aïe, notre plat peut vite devenir immangeable ! Heureusement, en épluchant une pomme de terre et en la plongeant dans le plat, elle va absorber l'excès de piment comme un buvard ! On n'oublie pas de la retirer avant de servir;)
 

2. Ôter l'amertume des endives

L'endive, c'est un légume excellent pour la santé, mais que de nombreuses personnes redoutent en raison de son amertume. Qu'à cela ne tienne : pour que des endives cuites soient moins amères, il suffit de rajouter une pomme de terre épluchée dans l'eau de cuisson avec les légumes, de mélanger un peu, et le tour est joué !
 

3. Nettoyer l'argenterie

Besoin d'une astuce simple et d'un produit 100% naturel pour faire reluire facilement notre argenterie ? Eh bien en la frottant avec un chiffon trempé dans le jus de cuisson de pommes de terre, notre argenterie va retrouver tout son éclat en deux temps trois mouvements. Magique !
 

4. Apaiser un mal de gorge

Quand on a très mal à la gorge et plus aucun cachet dans notre armoire à pharmacie, s'il nous reste des pommes de terre, on est sauvée ! En effet, on va les faire cuire, les écraser dans un linge, et se poser ce cataplasme en écharpe autour du cou jusqu'à ce que les patates aient refroidi. Carrément étrange, mais diablement efficace pour soigner une gorge irritée !
 

5. Faire disparaître les poches sous les yeux

On l'ignore souvent, mais la pomme de terre est une alliée beauté de taille, qui permet d'atténuer les poches sous les yeux à moindres frais. Pour ce faire, il suffit de couper 2 tranches de pomme de terre, de les mettre au frigo 10 minutes, et de les poser sur nos yeux un quart d'heure. Ses propriétés anti-inflammatoires vont décongestionner le regard tout en douceur !
 

6. Se blanchir les aisselles

A force de les raser, de mettre des déodorants irritants ou de porter des vêtements trop moulants, nos aisselles sont agressées et peuvent parfois se noircir ou présenter des taches sombres pas vraiment glamour. Pour les faire disparaître et retrouver des aisselles nickel, on peut agir en frottant 2 rondelles de pomme de terre sous les aisselles toutes les semaines. On aura l'air bête, mais c'est efficace !
 

7. Désherber le jardin naturellement

L'eau de cuisson des pommes de terre n'est pas seulement efficace pour faire briller l'argenterie, et peut également être utilisée pour le jardinage. En effet, elle représente un désherbant naturel, 100% non-toxique et non-polluant. Mais attention : pour ne pas abîmer notre sol, on attend que l'eau de cuisson ait refroidi avant de la jeter par terre !
 

8. Faire baisser la fièvre

Petite astuce de grand-mère complètement bizarroïde mais réellement efficace : quand on est malade et qu'on a de la fièvre, pour la faire baisser sans prendre aucun cachet, on va couper une pomme de terre crue en rondelles, et les poser dans le fond du lit afin qu'elles touchent nos plantes de pied. Objectif : faire refroidir notre température corporelle en commençant par les pieds !
 

9. Atténuer des marques d'acné

Avoir de l'acné quand on est ado, ce n'est jamais drôle. Mais avoir des marques ou des cicatrices d'anciens boutons quand on est adulte, c'est encore pire. Pour les rendre moins visibles, on va couper une tranche de pomme de terre crue pas trop grosse, et la frotter quelques minutes sur les cicatrices présentes sur le visage, en utilisant les 2 côtés de la tranche.
 

10. Enlever une tache

Voici une astuce bien connue de nos grands-mères : à la moindre tache sur un mur ou un meuble, plutôt que d'utiliser un détachant chimique et hors de prix, on va couper une pomme de terre en 2, et frotter la tache en faisant des mouvements circulaires avec la moitié de pomme de terre. Après avoir essuyé avec un chiffon propre, TADAM, la tache a disparu !
 

11. Calmer un coup de soleil

Si cet été dans notre location de vacances on oublie de prendre une lotion après-soleil et que le soleil tape dur, pas de panique ! Appliquée en cataplasme, la pomme de terre a la particularité d'apaiser les coups de soleil sur la peau ; il suffit pour cela de la couper en tranches, et de les appliquer sur la zone concernée.
 

12. Concocter un masque anti-impuretés

Grâce à sa teneur en vitamine C et en potassium, la pomme de terre est un légume bon pour la peau, qui permet de limiter les boutons et les points noirs. Pour bénéficier de ses vertus, on peut se préparer un masque en écrasant une pomme de terre et une tomate cuite dans un bol, puis en passant le mélange au tamis, avant de laisser poser la pâte obtenue 15 minutes sur le visage.
 

13. Empêcher les cheveux de tomber

Que l'on soit un homme ou une femme, il n'est jamais facile de voir ses cheveux tomber. Mais encore une fois la pomme de terre peut nous aider ! Pour ce faire, on va mélanger du jus de pomme de terre, un blanc d’œuf et du miel dans un bol, puis appliquer sur le cuir chevelu pendant 2 heures le masque obtenu, avant de rincer et de faire un shampoing.
 

14. Faire une crème pour les mains

Pour avoir des mains plus douces et moins abîmées, pas besoin d'acheter des dizaines de crèmes dans le commerce. Une pomme de terre et de l'huile suffisent amplement ! Il suffit de râper la pomme de terre, de la mélanger avec 2 cuillères d'huile d'olive, et d'appliquer la préparation 15 minutes sur les mains avant de rincer à l'eau chaude.
 

15. Soulager une migraine

Encore une vertu santé de la pomme de terre : en cas de migraine, on peut couper 2 rondelles de pomme de terre, et se les déposer sur les tempes pour calmer les maux de tête. Décidément, quand on a des pommes de terre dans la cuisine, on n'a (presque) plus besoin d'armoire à pharmacie !
 

16. Éliminer des taches sur le visage

Les petites taches plus foncées qui apparaissent sur le visage sont rarement esthétiques... Pour les éclaircir (voire les éliminer totalement), inutile de se ruiner en produits cosmétiques. On va couper des tranches de pomme de terre, et les laisser poser sur le visage pendant quelques minutes. Attention : il faut faire ce geste tous les jours pendant au moins 3 mois pour voir les résultats !
 

17. Préparer une lotion anti-rides

La pomme de terre n'est pas seulement un légume riche en amidon. Elle contient également des antioxydants, du phosphore et du soufre, trois composants qui, mélangés ensemble, permettent d'agir contre les rides. Pour en profiter, il suffit de passer quelques pommes de terre crue à la centrifugeuse pour en récupérer le jus, de l'appliquer sur le visage et de laisser poser 10 minutes avant de rincer à l'eau chaude.
 

18. Rendre les cheveux plus brillants

Difficile d'avoir fière allure avec des cheveux ternes et secs... En mélangeant du jus de pomme de terre et 2 cuillères à soupe d'Aloe vera, on obtient un masque fortifiant, qu'on va laisser poser une heure sur les cheveux en massant au début. Ensuite, on rince à l'eau tiède, et miracle, nos cheveux auront retrouvé éclat et brillance !
 

19. Soulager une gueule de bois

On l'ignore souvent, mais en cas de gueule de bois, manger 4 ou 5 pommes de terre cuites avec la peau (c'est important) peut aider à nous soigner. En effet, la peau de la patate est riche en potassium, un minéral qui va accélérer notre rétablissement !
 

20. Renforcer ses ongles

Pour en finir avec les ongles trop mous ou trop cassants, pas besoin d'aller se ruiner en pharmacie avec des soins spécifiques ! Il suffit de couper une pomme de terre crue en 2, et de frotter ses ongles avec chaque moitié. 
 
Alissa Brissat, le 29/09/2016


bonne après midi 1      Ninnenne  
En savoir plus sur http://www.cuisineaz.com/articles/20-choses-hallucinantes-a-faire-avec-une-pomme-de-terre-534.aspx#7vOIzrHMMIxZ5Ai7.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninnenne
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 22732
Date d'inscription : 08/03/2012
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)   Mar 15 Nov - 14:26

Les aliments à ne pas manger le soir

Pour être en bonne santé, on ne peut pas tout manger le soir. Alcool, sucre, légumes... Que peut-on vraiment consommer lors de nos dîners ?

Manger lourd : attention aux problèmes digestifs

On entend souvent dire qu’il ne faut pas consommer de café le soir. Des aliments sont-ils réellement déconseillés après 19 heures ? Cela relève du bon sens, mais les repas copieux ne sont pas recommandés. Le soir est le moment de la journée où le corps a le moins besoin de calories. Un apport trop élevé favorise les risques d’indigestion, la prise de poids ou encore les changements hormonaux. Adieu la junk food le soir… Même sort pour la nourriture épicée. En temps normal, elle peut déjà causer quelques désagréments comme les brûlures d’estomac ou des crampes. La nuit, les conséquences sont plus longues puisque le système digestif est ralenti.

Certaines boissons à proscrire

Aussi, les tisanes et infusions devraient remplacer les cafés et thés. Toutes les boissons contenant de la caféine posent des problèmes de sommeil. Il faut également dire au revoir aux boissons alcoolisées. Elles aussi, perturbent notre cycle du sommeil. L’alcool favorise également le stockage des calories, il est donc à bannir des repas déjà copieux.

Pour résumer, le soir : il faut manger léger. Des légumes, de la viande blanche, de l’eau et des tisanes.

Jean-Baptiste Giraud, le 14/10/2016
bonne après midi 1        Ninnenne  

En savoir plus sur http://www.cuisineaz.com/articles/les-aliments-a-ne-pas-manger-le-soir-594.aspx#mEAtHrpVB5FB0tSC.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensez à votre santé (un peu de tout)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensez à votre santé (un peu de tout)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensez à votre santé (un peu de tout)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)(passeportSANTE.net)
» Pensez à votre santé (un peu de tout)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AU PETIT KIOSQUE DE LA POESIE :: ici on parle de tous-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: